/finance/homepage

Crédit d'impôt

Industrie du jeu vidéo: l’aide fiscale devrait être revue

Agence QMI

Le gouvernement du Québec devrait «sérieusement» réévaluer la pertinence du crédit d'impôt pour la production de titres multimédias (CTMM), soutiennent des chercheurs.

Dans leur rapport «L'aide fiscale à l'industrie du jeu vidéo à Montréal - Quelques éléments de réflexion», les auteurs Jean-Philippe Meloche et Karim Hammouda du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) se sont interrogés sur l’aide fiscale à l’industrie du jeu vidéo en se demandant si elle était toujours pertinente en 2017.

Ils en arrivent à la conclusion que si le CTMM a contribué à créer de l’emploi, son maintien risque de faire du Québec «le subventionnaire d’une industrie qui profite surtout à des étrangers».

Les auteurs mentionnent notamment la difficulté d'obtenir des données fiables sur les coûts et les bénéfices de ce crédit d'impôt.

Les chercheurs rappellent que ce crédit d’impôt est le plus important accordé à un secteur industriel spécifique et qu’il «profite très majoritairement à des multinationales étrangères».

«Il nous apparaît évident que le CTMM doit être réévalué sérieusement par le gouvernement du Québec», écrivent les auteurs.

Ils recommandent notamment que le gouvernement «assouplisse son approche interventionniste, axée sur les subventions, et assume davantage un rôle de facilitateur».

Dans la même catégorie