/news/politics

Primes de rendement

Projet Montréal s’engage à abolir les «Bonis-Denis»

Charlotte R. Castilloux | Agence QMI

LAURENCE HOUDE-ROY/24 HEURES/AGENCE QMI

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, s’engagera lundi à abolir les «Bonis-Denis», ces primes versées à des cadres du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), si elle est élue aux prochaines élections municipales.

C’est aux côtés de Daphney Colin, candidate dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies, que Mme Plante fera son annonce en avant-midi.

Ces primes de rendement versées aux cadres du SPVM, notamment en fonction du nombre de contraventions émises par les agents.

«Nous croyons que les ressources policières devraient être dédiées à assurer la sécurité publique et non à piéger les automobilistes, cyclistes et piétons pour remplir des quotas», a mentionné Youssef Amane, attaché de presse de Projet Montréal.

TVA Nouvelles avait révélé en 2016 que certaines primes pouvaient atteindre jusqu’à 8 % du salaire d’un cadre.

Dans la même catégorie