/finance/homepage

Ouragan Irma

Casse-tête pour les détenteurs de billets pour le Sud

TVA Nouvelles

La majorité des voyageurs québécois qui se sont procuré des billets pour se rendre dans une destination touchée par l’ouragan Irma se posent la même question: «quelles sont mes options?»

Et la réponse n’est pas si simple selon plusieurs spécialistes dans le domaine des voyages.

«Les clients peuvent "rebooker" un autre voyage, soit sur la même destination ou une autre destination. Certaines agences offrent un crédit», explique Gaétan Cloutier de Voyage Jean-Pierre.

Les agences de voyages sont débordées. Les clients qui doivent s'envoler vers des destinations dévastées par l'ouragan Irma veulent savoir s'ils seront indemnisés.

Sur le site de la compagnie Voyage Jean-Pierre, des forfaits sont disponibles au mois d’octobre pour Cayo Coco, à Cuba. Consulter un agent demeure néanmoins la meilleure option puisque certains départs n’auront pas lieu.

«Jusqu’en décembre, tous les vols sont annulés à Saint-Martin. Cuba est la plus grosse préoccupation. Tous les vols sont annulés jusqu'à la fin octobre, probablement au-delà de ça», poursuit M. Cloutier.

Fonds d'indemnisation des clients

L’Office de la protection du consommateur explique que les touristes pourraient se rendre devant les tribunaux afin de faire respecter leurs droits.

«Advenant le cas où le voyagiste vous dit: "Vous pouvez y aller. Tout est beau." Et que vous, ce ne soit pas les conditions que vous auriez souhaité pour un voyage, cela pourrait devoir se régler par un tribunal», affirme Charles Tanguay.

Ceux qui ont été rapatriés et dont le voyage a été écourté devront se tourner vers leur assurance privée. Il existe le Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages.

«Ils peuvent vous offrir des nuitées d'hôtel. On a vu certaines personnes débourser des sommes d'argent pour prendre un vol, ce qui pourrait faire l'objet d'une réclamation», ajoute M. Tanguay.

La Charte du voyageur

Pour les spécialistes dans le domaine du voyage, l’adoption du projet de loi C-49 qui va créer la Charte du voyageur demeure primordiale.

«C'est une loi qui va permettre de mettre en place une charte du voyageur qui va venir protéger l'ensemble des voyageurs canadiens. Il existe un écart discrétionnaire qui est laissé aux lignes aériennes sur la façon dont on doit traiter les passagers et il y a peu de conséquences sur la façon dont on le fait», explique Jacob Charbonneau, cofondateur de Volenretard.ca.

Des consultations publiques se tiennent actuellement à ce sujet. La Charte des voyageurs devrait être appliquée dès 2018.

Dans la même catégorie