/news/law

Procès Blanchette

L’accusé aurait admis avoir bu après l’accident mortel

Jean-François Tremblay | Agence QMI

 - Agence QMI

Jean-Philippe Blanchette, cet homme accusé d’avoir causé la mort de sa femme dans un accident, avait admis avoir bu peu de temps après l’incident.

«J'ai consommé de la bière. Je passerai la balloune. Ma conjointe est décédée. Elle ne méritait pas ça», aurait déclaré l’accusé, selon ce qu’ont raconté des témoins lors de son procès au palais de justice de Chicoutimi, à Saguenay, mardi.

Blanchette aurait prononcé ces mots dans les minutes suivant l'accident qui a coûté la vie à Kathleen Haché-Binette, le 15 août 2014 à Chicoutimi.

L’homme de 36 ans est accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort, de conduite dangereuse ayant causé la mort et de conduite avec un taux d'alcoolémie dépassant la limite permise. Il a plaidé non coupable.

C'est le premier témoin entendu au procès, Pierre Champagne, en visite chez sa soeur demeurant au bout de la rue Jobin, qui a rapporté les paroles prononcées par Blanchette.

M. Champagne a raconté qu’un homme avait cogné à la porte en panique vers 21 h 30 en disant qu'il avait capoté avec son Jeep et que sa conjointe était morte.

«Il a dit "j'ai essayé la réanimation, mais ça n'a rien fait. Je crois qu'elle est morte"», a déclaré le témoin.

Pierre Champagne lui a demandé son nom. «Ce n'est pas important mon nom, crisse. J'ai consommé de la bière. Je passerai la balloune. Ma conjointe est décédée. Elle ne méritait pas ça», lui aurait répondu Blanchette.

Plusieurs agents de la Sécurité publique de Saguenay devaient témoigner mardi.

Des photos de la scène prises par la police ont aussi été présentées au jury.

Le procès devrait durer entre deux et trois semaines.

Dans la même catégorie