/finance/homepage

Commerce en ligne

Amazon se défend de ne pas payer de taxes au Canada

Pierre Couture

 - Agence QMI

Le géant américain du commerce en ligne Amazon se défend de ne pas payer de taxes de vente au Québec et au Canada.

C’est entièrement faux. Si on était aux États-Unis, on pourrait dire que c’est une fake news», a indiqué mercredi le grand patron d’Amazon Canada, Alexandre Gagnon.

De passage à l’événement eCOM MTL, le haut dirigeant d’Amazon a tenu à préciser que l’entreprise de Seattle payait beaucoup de taxes au pays, contrairement à ce que laissent entendre certains de ses compétiteurs.

Le Québécois qui dirige les filiales canadienne et mexicaine d’Amazon soutient que 95 % des transactions effectuées au Canada par les consommateurs canadiens sont réalisées sur le site Amazon.ca.

«On a fait les analyses et la plupart des ventes faites au Canada sont faites à partir d’Amazon.ca, où l’on doit déclarer toutes nos transactions au gouvernement et rembourser les taxes de vente perçues», a-t-il évoqué.

Amazon dit embaucher plus de 4000 travailleurs au Canada, dont 2500 dans ses centres de distribution et 1500 ingénieurs informatiques qui travaillent sur les systèmes globaux de l’entreprise.

Le dirigeant d’Amazon s’attend à une chaude lutte de la part des villes canadiennes (dont Montréal) et américaines qui désireront accueillir le second siège social de l’entreprise en Amérique du Nord et ses 50 000 futurs employés.

«On est très enthousiaste et on a hâte de voir quels types de propositions seront soumises. Une décision aura lieu en 2018», a précisé M. Gagnon.

Offensive au Québec

Amazon reconnaît par ailleurs avoir mal desservi par le passé les consommateurs québécois qui voulaient obtenir des produits en français sur le site d’Amazon.

«Quand je regarde les chiffres, les ratios par province, on n’a simplement pas fait un travail suffisant pour satisfaire le consommateur québécois en ligne. On a une responsabilité là-dedans», a-t-il fait valoir.

M. Gagnon est d’avis que les commerçants québécois auraient d’ailleurs beaucoup à gagner à vendre leurs produits sur Amazon.ca, alors que plus de 12 millions de visites uniques ont été enregistrées l’an dernier sur le site.

Domination

Les sites d’Amazon sont d’ailleurs les plateformes les plus populaires au Québec avec 22 % des transactions totales enregistrées en ligne au cours des six premiers mois de 2017, révèlent des données compilées par le CEFRIO.

Au Québec, quatre Québécois sur 10 font maintenant des achats en ligne, totalisant en moyenne 281 $ chaque mois.

«Les Québécois sont de plus en plus nombreux à faire des achats en ligne et les détaillants qui ne sont pas présents sur le web manquent des opportunités de vente incroyables», a signalé le directeur du CEFRIO, Guillaume Ducharme.

Les produits les plus achetés sur Amazon au Québec

• Électronique : 21 %

• Musique/films/jeux vidéo : 16 %

• Livres/revues/journaux : 14 %

• Vêtements/chaussures/bijoux : 14 %

• Décoration/maison : 11 %

• Alimentation/santé/beauté : 9 %

• Animaux/soins pour animaux : 4 %

Source : Enquête du CEFRIO, du 1er janvier au 30 juin 2017

Dans la même catégorie