/news/politics

#lajoutedujour

Des vacances chères payées pour Justin Trudeau

TVA Nouvelles

Les vacances de Noël 2016 de Justin Trudeau et sa famille sur une île des Caraïbes appartenant à son ami l'Aga Khan ont coûté 215 000 $ aux contribuables canadiens.

Ces nouveaux chiffres, qui proviennent d’un document obtenu par la CBC, font bondir Bernard Drainville, qui rappelle que les coûts de ce voyage avaient été initialement évalués à 127 000$ par le cabinet Trudeau.

«On apprend aujourd’hui que ça a coûté 215 000$, 70% de plus, et là-dessus, Justin Trudeau en a remboursé 5000$. Même si tu enlèves les frais de sécurité – c’est 153 000$ sur la facture totale –, la différence, c’est 60 000$!», dénonce le commentateur politique, à l’émission «La Joute», à LCN.

«Justin Trudeau s’en va sur l’île d’un milliardaire et c’est au monde qui nous écoute à payer pour ça?», s’insurge l’ancien député du Parti québécois. Il a les moyens de se les payer ses vacances...»

Son complice Luc Lavoie ne voit pas les choses du même angle, lui qui se dit nullement offusqué de cette facture salée, inévitable selon lui lorsqu’il est question d’assurer la sécurité d’un premier ministre.

«Quand tu commences à faire ces calculs-là... Prenons l’avion. Pour des raisons de sécurité, le premier ministre du Canada ne voyage que dans le Challenger. Alors, tu prends le Challenger et tu dis que ça vaut 40 000$ de l’heure. La réalité, c’est que les pilotes militaires des Challengers, quand l’avion n’est pas utilisé, ils vont dans les airs quand même parce qu’ils doivent accumuler les heures de vol», explique-t-il.

Luc Lavoie donne l’exemple de l’ancien président américain Barack Obama, qui a touché de juteux honoraires pour venir prononcer un discours à Montréal. «Il avait pourtant toute la protection du Secret Service américain. Mais est-ce que quelqu’un a dit: "regardez, il est allé faire 500 000$ au Canada et ça a coûté 275 000$ aux citoyens américains parce qu’ils le protègent"?»

Des arguments qui sont loin de convaincre son camarade Drainville. «Luc Lavoie! Toi qui es toujours prêt à déchirer ta chemise pour les dépenses inutiles pour les méchantes bureaucraties dans les CHSLD...»

S’ensuit un débat animé entre les deux jouteurs sur les dernières vacances du PM en Colombie-Britannique. «L’idéal, c’est de le [Justin Trudeau] faire coucher en dessous d’un pont ou dans un Holliday Inn de banlieue», lance Luc Lavoie sur un ton sarcastique.

Une chose est sûre, conclut l’animateur Paul Larocque, c’est qu’au-delà de cette bataille de chiffres entourant ses frais de déplacement, on peut dire que les vacances de Justin Trudeau lui auront «coûté cher politiquement». Et sur ce point, le duo Lavoie-Drainville est bien d’accord...

Voyez un extrait de l’émission «La Joute» dans la vidéo ci-dessus

Précision: il s’agit bien des vacances des fêtes du premier ministre et non de celles de l’été, comme le mentionne par inadvertance l’animateur de «La Joute».

Dans la même catégorie