/regional/troisrivieres/mauricie

Bas taux de chômage

Un manque de main-d'œuvre problématique en Mauricie

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Trois-Rivières n'est plus la capitale du chômage. C’est même plutôt le manque de main-d'œuvre qui pose problème dans la principale ville de la Mauricie.

Dans la ville voisine de Shawinigan, SIM Cognibox compte déjà 120 employés. L'entreprise s'apprête à doubler sa superficie, mais est ralentie dans son développement par le manque de main-d'œuvre.

«Il y a des projets qu'on livre plus tard parce qu'on manque de monde», a confirmé mercredi la PDG de l'entreprise, Chantal Trépanier.

«On aurait trois fois l'équipe qu'on a là qu'on aurait trois fois les projets qu'on a», a-t-elle ajouté en entrevue avec TVA Nouvelles.

Les salons de l'emploi ne suffisent plus. Cognibox engage même des sous-traitants en Biélorussie et en Islande. En fait, plusieurs centaines de postes sont disponibles dès aujourd'hui, tant à Trois-Rivières qu’à Shawinigan.

Pour le directeur d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDÉ), cette pénurie modifie inévitablement la façon d'attirer de nouvelles entreprises. «Le taux de chômage a baissé et, pour les entreprises, c'est une condition sine qua non: il faut qu'ils disposent de la main-d'œuvre.»

Dans la même catégorie