/finance/homepage

Incorporé à l'essence

L’éthanol contribue à réduire les gaz à effet de serre

Agence QMI 

prix essence

Simon Clark/Agence QMI

L’éthanol incorporé à l’essence joue un «rôle clé» dans la réduction des gaz à effet de serre, tout en donnant à l'industrie canadienne de l'éthanol une stabilité économique, a conclu le Conference Board du Canada, dans une étude publiée jeudi.

«Les émissions de gaz à effet de serre (GES) résultant de l'utilisation d'éthanol d'origine canadienne sont inférieures de 60 % à celles produites par l'utilisation d'essence», a expliqué l’organisme, par communiqué.

«Les transports routiers sont les plus gros émetteurs de GES au Canada et la réduction de l'empreinte carbone des carburants que nous utilisons jouera un rôle essentiel dans la réduction des émissions de GES», a indiqué Len Coad, directeur de recherche au Conference Board.

Les mélanges avec l’éthanol permettent aussi un certain degré de certitude sur les marchés ainsi qu’un climat d’investissement stable, ce qui permet d’augmenter «la capacité intérieure de production d'éthanol et continuer de développer la technologie».

«Cependant, les producteurs d'éthanol sont toujours confrontés à la concurrence des importations et continuent de se livrer concurrence entre eux», a précisé le Conference Board.

Dans la même catégorie