/news/currentevents

Cavale de 1500 km

Le petit garçon retrouvé en bonne condition physique

Agence QMI

Au terme de la cavale de 1500 km dans laquelle son père l’a entraîné 24 heures durant, le petit garçon était en bonne condition physique quand il a été retrouvé vendredi soir à Renfrew, en Ontario.

L’information a été confirmée par Carolle Dionne, une porte-parole de la Police provinciale de l’Ontario (OPP).

Mme Dionne n’a toutefois pas pu préciser dans quel état psychologique se trouvait l’enfant.

Selon la policière, il a vraisemblablement vécu «un gros traumatisme» après avoir été enlevé jeudi soir à Saint-Eustache, dans la maison de sa mère qui, elle, a été poignardée à mort. On ne sait pas, pour l’heure, si l’enfant a été témoin du drame.

Le petit a passé des examens médicaux à l'hôpital, vendredi soir, par mesure de sécurité.

L’enfant, qui était sous la responsabilité du corps policier ontarien, a été remis dans la nuit de vendredi à samedi à la Sûreté du Québec (SQ) et à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), a fait savoir Carolle Dionne de l’OPP.

Il devait rencontrer les enquêteurs dans la journée de samedi. Ceux-ci seront aidés d’un chien d'assistance aux victimes de la SQ, Kevlar, pour tenter de créer un lien de confiance avec l’enfant.

«La rencontre a commencé [vendredi] soir avec l’aide d’un chien de soutien», a expliqué Jean-François Brochu, ex-sergent de la SQ à l’antenne de LCN.

«À 6 ans, ce sont des enquêteurs qui sont spécialisés dans la rencontre d’enfants et dans les entrevues non suggestives», a-t-il ajouté.

La rencontre entre les enquêteurs et le garçon ne devrait pas se faire au poste de la police provinciale de l’Ontario de Renfrew, mais plutôt dans un motel afin «d’enlever la pression et le côté officiel» de l’entretien.

L’objectif étant d’obtenir le plus de renseignements possible de la part du fils sur ce qu’il a vécu et vu au cours des 24 heures de cavale.

Dans la même catégorie