/news/society

Vieillissement de la population

Record d'aînés au volant

TVA Nouvelles

Un nouveau record a été établi cette année au Québec alors que plus de 332 000 conducteurs de 75 ans et plus détiennent un permis de conduire valide.

Le vieillissement de la population entraîne son lot de défis pour l’évaluation des automobilistes, dont les capacités peuvent aller en diminuant au fil des années.

Par exemple, mercredi dernier, une femme de 74 ans s’est trompée entre la pédale d’accélération et la pédale de frein et sa voiture a embouti une boucherie, à Lévis.

Heureusement, il n’y a eu que des dommages matériels dans le présent cas.

Évaluation

À l’heure actuelle, il est uniquement demandé aux conducteurs de 75 ans et plus de subir un examen médical et visuel, puis un second à 80 ans.

Il n’y a pas d’examen de conduite systématiquement imposé. C’est un médecin ou la famille qui doivent déterminer si l’aîné est toujours capable de conduire et d’en aviser la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

«Les gens de 25 ans et moins sont aussi à peu près 16% des conducteurs, puis ils font 25% des accidents, soulève Jamie Dow, médecin-conseil pour la SAAQ. Mais vous ne venez pas me voir chaque voir qu'une personne de 25 ans a un accident...»

En juillet dernier, une coroner a demandé à la SAAQ d’améliorer les évaluations des aptitudes de conduite des aînés, à la suite d’un accident mortel impliquant une personne de 90 ans.

Si la SAAQ a pris connaissance de ces recommandations, elle souhaite tout de même se concentrer sur tous les conducteurs, et pas seulement ceux de 75 ans et plus.

«Les conditions médicales peuvent affecter des gens de tout âge. Nous ne sommes pas très efficaces, en ce moment, pour détecter les problèmes des gens en bas de 75 ans, qui peuvent avoir des problèmes aussi majeurs que ceux des personnes de 75 ans et plus», a précisé Jamie Dow.

D’ailleurs, les statistiques montrent que les personnes âgées sont impliquées dans moins d’accidents graves ou mortels que les conducteurs qui sont plus jeunes.

De son côté, Fernande Charest a 97 ans et n’a jamais accumulé de point d’inaptitude à son dossier de conduite.

«L’habileté vient avec l’habitude de la conduite. Les personnes âgées qui vont moins bien, c’est parce qu’ils prennent [la voiture] une fois par semaine. S’ils veulent garder leur permis, ils devraient conduire plus», a soutenu Mme Charest.

En 2050, il y aura 1,5 million de conducteurs de plus de 75 ans sur les routes du Québec..

-D'après le reportage de Claudie Côté-Chabot

En chiffres

5 375 648 conducteurs au Québec

332 184 conducteurs de 75 ans et plus

568 conducteurs impliqués dans des accidents mortels dans la province

36 conducteurs de 75 ans et plus impliqués dans des accidents mortels dans la province

1891 conducteurs impliqués dans des accidents causant des blessures graves

67 conducteurs de 75 ans et plus impliqués dans des accidents causant des blessures graves

45 665 conducteurs impliqués dans des accidents causant des blessures légères

1842 conducteurs de 75 ans et plus impliqués dans des accidents causant des blessures légères

Source : Statistiques de la SAAQ pour l’année 2016

Dans la même catégorie