/finance/homepage

Achat de Super Hornets

Justin Trudeau hausse le ton à l’endroit de Boeing

Agence QMI 

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a haussé le ton à l’endroit de Boeing, lundi, en promettant de couper les ponts avec l’avionneur américain si ce dernier n’abandonne pas sa poursuite contre Bombardier.

«Boeing ne devrait pas s'attendre à ce qu'on leur achète des avions s’ils sont en train d'attaquer notre industrie aéronautique», a déclaré M. Trudeau durant une conférence de presse conjointe avec la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May.

Ottawa souhaite faire l’achat de 18 avions Super Hornets du constructeur Boeing.

Mais la transaction est sur la glace parce que l’avionneur américain refuse de retirer sa plainte contre Bombardier auprès des autorités américaines.

L’entreprise québécoise est accusée par le géant américain de dumping pour avoir écoulé à des prix dérisoires des avions de sa gamme C Series sur le marché américain tout en profitant de subventions gouvernementales indues.

Des milliers d’emplois pourraient êtres supprimés au Canada et ailleurs, dont au Royaume-Uni, si Boeing réussi à faire dérailler le programme de la C Series.

Theresa May a d’ailleurs promis de soulever la question avec le président américain Donald Trump durant leur rencontre prévue plus tard cette semaine.

Dans la même catégorie