/news/world

Corée du Nord

Washington dispose de «nombreuses» options militaires

Agence France-Presse 

Les États-Unis disposent de «nombreuses» options militaires contre la Corée du Nord, dont plusieurs ne mettent pas en danger la Corée du Sud, a affirmé lundi le chef du Pentagone Jim Mattis.

«Il y a de nombreuses options militaires, que nous pouvons adopter, de concert avec nos alliés, pour défendre nos alliés et nos propres intérêts», a déclaré Jim Mattis devant des journalistes.

À la question de savoir si celles-ci incluaient des options qui ne feraient pas courir un grave risque à Séoul, il s'est contenté de répondre: «Oui, il y en a».

Le ministre américain de la Défense a également confirmé que les États-Unis et la Corée du Sud avaient évoqué la possibilité que Washington envoie des armes nucléaires «tactiques» de taille limitée à Séoul.

Jim Mattis a également expliqué pourquoi ni l'armée japonaise ni les Américains n'avaient tenté d'abattre le dernier missile balistique intercontinental tiré vendredi par la Corée du Nord, et qui est passé au-dessus du Japon.

«Le fait est que si ces missiles représentaient une menace, soit pour le territoire américain de Guam, soit évidemment pour le Japon, le territoire japonais, cela susciterait une réponse différente de notre part», a expliqué le chef du Pentagone.

L'été a vu Pyongyang procéder à son sixième essai nucléaire et à plusieurs tirs de missiles intercontinentaux, défiant les multiples résolutions de l'ONU.

Dimanche, l'administration Trump a menacé Pyongyang de «destruction» si elle continuait de provoquer Washington et ses alliés. Le président américain Donald Trump se trouve cette semaine à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, tribune qu'il compte mettre à profit pour exiger la pleine application des sanctions internationales contre la Corée du Nord.

Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping se sont engagés lundi lors d'un entretien téléphonique à «maximiser la pression sur la Corée du Nord par le biais d'une application vigoureuse des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU», selon la Maison-Blanche.

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU se réuniront jeudi pour s'entretenir sur la prolifération des armes de destruction massive et sur la menace nucléaire causée par la Corée du Nord. M. Trump rencontrera le même jour à New York ses homologues japonais et sud-coréen.

Dans la même catégorie