/finance/homepage

Plainte de Boeing

Delta réitère son appui à Bombardier

Philippe Orfali

 - Agence QMI

Delta Airlines, la première compagnie aérienne américaine à s’être procuré les avions C Series de Bombardier, un contrat à l’origine de la plainte de Boeing, se range derrière l’avionneur québécois.

Au lendemain d’une décision aux répercussions possiblement catastrophiques pour Bombardier, ses alliés se manifestent. À commencer par Delta Airlines.

«Cette annonce du Département du commerce est juste préliminaire. La véritable décision arrivera au début de 2018 lorsque la Commission du commerce international des États-Unis (USITC) décidera si un fabricant américain sera lésé par les importations du Bombardier CS100. Nous sommes sûrs que l’USITC conclura qu’aucun fabricant américain n’est menacé, car ni Boeing ni aucun autre fabricant américain ne fait d’avion 100-110 sièges qui rivalisent avec le CS100», a indiqué un porte-parole de Delta au «Journal de Montréal».

«Boeing a eu la chance de concurrencer Bombardier pour l’achat d’avions par Delta dans cette gamme de taille, mais la seule option proposée par Boeing au CS100 fut d’offrir à Delta des avions régionaux usagés fabriqués au Brésil. Boeing n’a pas de produit américain, car il a annulé la production de son seul avion dans cette gamme de taille – le 717 – il y a plus de 10 ans», a ajouté Morgan Durrant.

En 2016, Delta Airlines a acheté 75 appareils C Series, devenant ainsi le premier client «majeur» à se procurer les nouveaux avions. En vertu de l’entente, Delta pourrait acheter 50 appareils supplémentaires.

La compagnie n’a pas précisé ce qu’elle entendait faire de ce contrat.

Dans la même catégorie