/finance/homepage

Droits compensatoires de 220%

«On va continuer de se battre», assure Bombardier

TVA Nouvelles

Bombardier ne baisse pas les bras, malgré le revers brutal qu’il a essuyé à la suite d’une décision du Département du commerce américain qui va littéralement tripler le coût des appareils C Series aux États-Unis.

«On va continuer de se battre devant les instances américaines, c’est la prochaine étape», assure Olivier Marcil, vice-président Relations externes pour l’avionneur québécois.

Mardi, Bombardier s’est vu imposer des droits compensatoires de 220% sur chacun des avions de la C Series vendus aux États-Unis. Le Département du commerce juge en effet ses prix anormalement bas.

En entrevue à LCN, le porte-parole de l’entreprise a rappelé qu’il s’agissait d’une décision préliminaire et que l’essentiel de ce dossier n’avait pas encore été plaidé.

«Le fond du dossier, c’est que Boeing doit défendre le fait qu’il aurait subi un dommage parce que Bombardier aurait vendu des avions à Delta. Mais c’est extrêmement difficile de dire que vous avez eu un dommage quand vous n’avez même pas participé à la commande parce que vous ne faites pas d’avion dans cette catégorie-là... Ils n’étaient même pas sur la ligne de départ», s’est indigné le représentant.

Pour Bombardier, il semble évident que Boeing veut freiner la croissance du fleuron québécois. «[Les dirigeants de] Boeing ont été très clairs par rapport à ça: ils veulent carrément empêcher l’entrée de nouveaux compétiteurs sur le marché américain.»

Le géant Boeing regretterait d’avoir laissé aller Airbus, qui s’est accaparé une importante portion du marché américain, et utiliserait désormais tous les outils à sa disposition, même les lois, pour éviter que ça se reproduise avec un autre concurrent.

«Ce qui est arrivé hier, c’est plus qu’une attaque sur Bombardier, là. Si jamais tout ça devait se maintenir en instance finale, il y aurait un impact qui se ferait ressentir non seulement chez Bombardier, mais à travers l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en aérospatiale au Canada.»

Dans la même catégorie