/news/currentevents

Centre-du-Québec

Atterrissage forcé d'un monomoteur à Nicolet

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Tombé en panne, un monomoteur a dû effectuer un atterrissage d'urgence vendredi dans un champ en culture de Nicolet, dans le Centre-du-Québec. Le pilote s'en est sorti indemne.

L'arbre d'entraînement de son moteur s'est rompu alors qu'il survolait, à 2000 pieds d'altitude, le pont Laviolette vers l'aéroport de Trois-Rivières. L'hélice s'est détachée pour tomber dans le fleuve Saint-Laurent.

«Ça a fait bang sur une aile puis le moteur s'est emballé», a raconté le pilote Michel Vigneault, qui avait décollé un peu plus tôt de Victoriaville.

«Donc, première chose à faire, j'ai fermé l'arrivée d'essence et j'ai fermé le master», a-t-il relaté.

Sans moteur, en situation de vol plané, il a lancé un appel de détresse à l'aéroport trifluvien et a choisi de faire demi-tour vers la rive sud pour chercher un espace d'atterrissage.

«J'avais choisi un champ de l'autre côté, mais des airs on ne sait pas toujours si c'est un champ fauché ou bien un champ de maïs. Un champ de maïs, c'est toujours beau, mais ça ne rentre pas là-dedans. Quand j'ai vu cette "trail"-là, j'ai trouvé que c'était une bonne place», a-t-il dit.

Le pilote a réussi son atterrissage sur le chemin d'accès à une culture de soya. Pendant toutes les manoeuvres d'urgence, l'homme a conservé son sang-froid.

«C'est là qu'on commence à piloter», a-t-il confié avec philosophie et soulagement, pour signifier qu'il avait dû mettre à profit toutes ses habiletés et connaissances de pilote pour s'en sortir en un seul morceau.