/news/politics

Comité parlementaire

Les migrants ne compromettraient pas la sécurité au pays

TVA Nouvelles 

Le flot de migrants qui traversent la frontière canadienne ne compromet pas la sécurité au pays, c’est l’assurance qu’a donnée jeudi le ministre fédéral de la Sécurité publique.

Cette question préoccupe bien des gens et elle était au cœur d’une réunion ce matin d’un comité parlementaire où le ministre de la Sécurité publique ainsi que le ministre de l’Immigration ont discuté de ce flot de migrants qui entrent par la frontière depuis les États-Unis.

Rappelons que seulement au mois d’août, plus de 5700 personnes qui sont entrées au Canada, 95% de ces gens sont entré au Québec.

«Je vais vous donner une description de la façon dont nous nous occupons du volume de façon efficace sans compromettre la sûreté et la sécurité. Et toute suggestion du contraire est simplement inexacte», explique le ministre Ralph Goodale

Même si des chiffres sont publiés mensuellement, les conservateurs voulaient savoir, combien des 13 000 quelques personnes entrées au pays, les autorités ont perdu la trace.

Une question qui est restée sans réponse puisque les gens de la Gendarmerie royale du Canada présents au comité jeudi matin n’ont donné aucune réponse.

Par ailleurs, l’hypothèse de construire un mur sur la frontière entre le Canada et les États-Unis a également été abordée.

«On sait que la frontière de plus de 9 000 kilomètres, devrait-on y va pour établir un mur au niveau de la frontière pour éviter des entrées régulières», a proposé Emmanuel Dubourg, député de Bourassa.

Une hypothèse que le ministre Goodale a tout de suite désapprouvée.

«Les Canadiens n'appuieraient pas l'idée de construire un mur à la frontière. Ça ne fait pas partie des valeurs et de la culture des Canadiens», a immédiatement répliqué le ministre de la Sécurité publique.

Dans la même catégorie