/finance/realestate

Grand Montréal

Les ventes résidentielles en hausse de 6% en septembre

Agence QMI

Les ventes résidentielles réalisées en septembre dernier ont crû de 6% par rapport au même mois de l’an dernier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, mais c’est à Laval que les transactions enregistrées ont été les plus nombreuses.

C’est ce qu’a rapporté jeudi la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), en se basant sur les données du système Centris utilisées par les courtiers immobiliers de la province.

Selon le CIGM, le mois de septembre aura été le plus actif des huit dernières années avec 2893 ventes résidentielles conclues, en hausse de 6%.

C’est toutefois à Laval que le plus de ventes a été compilé, avec une hausse de 17% par rapport à septembre 2016. Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges, de la Rive-Sud et de l’île de Montréal ne sont pas en reste avec des augmentations respectives de 10%, 7% et 5%. Par contre, la couronne nord a connu un recul de 1% par rapport à l’an dernier.

C’est le segment des plex qui a enregistré la plus forte augmentation des ventes, avec un saut de 23% dans le Grand Montréal en septembre dernier.

Les ventes de copropriétés, elles, ont bondi de 11%, mais à Laval seulement, les transactions ont crû de 49%.

Les ventes de maisons unifamiliales ont diminué de 1%, une première en cinq mois.

Le prix médian des maisons unifamiliales vendues en septembre dernier atteignait 318 000$, en hausse de 5% comparativement au mois correspondant de 2016. Le prix médian des plex et des copropriétés a augmenté respectivement de 5% et 1% pour atteindre 475 000$ et 253 000$.

L’offre de propriétés résidentielles à vendre pour la région de Montréal dans le système Centris des courtiers immobiliers (25 288).

Quelque 25 288 propriétés du Grand Montréal étaient inscrites dans le système Centris en septembre, ce qui constituait, selon la CIGM, un repli pour un 24e mois consécutif. Soulignons par ailleurs que les inscriptions étaient 12% moins nombreuses qu’il y a un an en septembre dernier.

«Le marché de la copropriété continue d’avoir le vent dans les voiles dans la métropole. Les ventes sont en hausse soutenue depuis plusieurs mois, l’offre diminue et les délais de vente sont en net repli», a indiqué jeudi Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.

«En septembre 2017, le nombre de mois d’inventaire de copropriétés s’établissait à 10, témoignant d’un retour à l’équilibre. Depuis un peu plus de quatre ans, ce segment affichait un surplus sur le marché de la revente et l’inventaire avait atteint un sommet de 15 mois il y a exactement deux ans. Le redressement s’avère donc impressionnant», a poursuivi M. Cousineau.

Dans la même catégorie