/finance/homepage

Liquidation de ses actifs

La fin pour Sears Canada

TVA Nouvelles

C'est ce que craignaient les milliers d'employés de Sears qui montaient la garde, malgré des déficits répétés. La direction de la compagnie veut maintenant fermer tous ses magasins au pays.

Depuis 2012, Sears Canada a enregistré des pertes d'exploitation combinées de plus de 10 milliards de dollars. L'entreprise s'était placée à l'abri de ses créanciers en juin dernier. Sears avait ensuite annoncé la fermeture de 59 magasins au Canada.

On avait dit du même coup attendre des propositions pour trouver une solution afin de restructurer l'entreprise, mais on n'y est pas arrivé. Au téléphone, un porte-parole de Sears a dit que plusieurs raisons, entre autres le commerce en ligne, la taille des magasins, le nombre de ceux-ci également, expliquaient ces fermetures.

«C'est un symptôme que notre commerce de détail au Canada a besoin d'aide, qui est un secteur en profonde transformation puis en difficultés», affirme Martine Hébert de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante.

Au cours des prochaines semaines, Sears va liquider tous ses actifs. Le défi sera entre autres de combler l'espace à l'intérieur des centres commerciaux, qui ont déjà dû essuyer les départs de Target et Eaton, par exemple.

«Même l'attraction du Mail Champlain, de Pointe-Claire, de Promenades Saint-Bruno n'arrivait pas à amener le volume, la circulation chez Sears Canada pour être viable, donc on liquide les magasins», explique Michel Nadeau, directeur général de l'Institut sur la gouvernance.

Sears Canada va déposer sa demande pour liquider ses actifs prochainement, mais entend tout de même commencer ses ventes de liquidation dès le 19 octobre.

Dans la même catégorie