/finance/homepage

Commerce

Sears Canada veut fermer tous ses magasins

Agence QMI

Le détaillant Sears a annoncé mardi qu’il compte liquider l’ensemble de ses magasins et actifs au pays, ce qui engendrera des milliers de pertes d’emploi.

Aux prises avec de graves difficultés financières, Sears Canada fera une demande en ce sens à la Cour supérieure de l’Ontario. D’ici cette approbation, la compagnie commencera ses ventes de liquidation dès le 19 octobre, qui devraient durer jusqu’en janvier.

 

Cette décision met ainsi fin au plan de restructuration de l’entreprise qui avait déjà annoncé la fermeture de 70 magasins au pays, dont 15 au Québec. Il semble aussi que la tentative de l’ancien président exécutif de Sears Canada Brandon Stranzl de mettre la main sur la filiale canadienne a échoué. S'il avait réussi, il aurait voulu conserver une soixantaine de magasins.

Les créanciers de Sears auraient mis de la pression sur l’entreprise pour qu’elle lance sa vente de fermeture le plus rapidement possible, afin d’attirer des clients cherchant à réaliser leurs emplettes de Noël.

Placée à l’abri de ses créanciers en juin dernier, Sears Canada comptait près de 190 magasins d’un océan à l’autre et employait plus de 16 000 personnes, dont 3000 au Québec.

Depuis 2012, Sears Canada a enregistré des pertes d’exploitation combinées de 10,5 milliards $.

Au trimestre terminé le 29 avril, Sears Canada a déclaré une perte nette de 144 millions $ sur des revenus de 505,5 millions $ (-15 %).

Indemnités de départ

La décision de l’entreprise en juillet de verser des primes de rétention de 9,2 millions $ à 43 cadres et hauts dirigeants de l’entreprise avait suscité la controverse, puisque certains employés licenciés n’avaient droit à aucune indemnité de départ. Le NPD avait d’ailleurs réclamé une enquête parlementaire à ce sujet.

Vente de Corbeil Électroménagers

Dans le cadre de sa restructuration, Sears Canada avait annoncé, la semaine dernière, la vente de la chaîne de magasins Corbeil Électroménagers au groupe Distinctives Appliances de Montréal. Les détails de la transaction n’avaient pas été dévoilés.

Dans la même catégorie