/news/politics

Mauricie

Une ex-mairesse plaide en faveur des femmes en politique

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

L’ancienne mairesse de Louiseville, en Mauricie, incite les femmes à oser se lancer en politique municipale, alors que leur nombre n’atteint pas la parité dans la région.

En Mauricie, seulement 148 femmes ont déposé leur candidature aux élections municipales, soit à peine le tiers des candidats. Seules 14 candidates sollicitent un poste de mairesse.

En 1992, Jocelyne Elliott-Leblanc était une pionnière lorsqu’elle a été élue à la mairie de Louiseville. Elle avait remporté une course qui était loin d'être gagnée d'avance. «C'était vraiment un monde d'hommes. Il n'y avait pratiquement pas de femmes en politique et c'était difficile de faire sa place», s’est rappelée l’ancienne politicienne en entrevue à TVA Nouvelles.

Plusieurs avaient tenté de la décourager. Notamment, un éditorialiste n'y était pas allé de main morte, se demandant si elle pouvait récolter suffisamment de votes féminins pour se faire élire. «Aujourd'hui, on ne laisserait pas dire ça!», s’est offusquée Mme Elliot-Leblanc.

25 ans plus tard, bien des femmes hésitent toujours à se lancer en politique. «C'est peut-être parce qu'elles ont des inquiétudes et des obstacles à surmonter que les hommes n'ont pas», a avancé en guise d’explication la directrice de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie, Joanne Blais.

Des propos qui trouvent écho chez Jocelyne Elliott-Leblanc. «Certaines femmes ont peur de ne pas savoir. Les hommes ne se posent pas ces questions-là. Moi, je dis, n'hésitez pas, osez!», a-t-elle lancé.

L’ancienne mairesse, qui a dirigé la ville de Louiseville pendant 13 ans, a pour sa part tiré un trait sur la vie politique.

Dans la même catégorie