/news/currentevents

Dégelis

Victime de tentative de meurtre, il raconte comment il a échappé à la mort

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

La victime d'une tentative de meurtre survenue en fin de semaine à Dégelis, dans le Bas-Saint-Laurent, se demande encore comment elle a survécu à cette sauvage agression. Kevin Babin, 32 ans, aurait attaqué au couteau le copain de son ex-conjointe. 

Alain Ouellet a vu la mort de près. Il a fait face au pire réveil de sa vie dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'il dormait paisiblement avec sa nouvelle copine. L’ex-conjoint de cette dernière est entré de force dans la résidence vers 1h du matin.

«Il a dit: "C’est ma femme, c’est chez nous et je vais te tuer". Le lit était dans l’autre sens. Il a sauté à genoux sur moi et il a commencé à frapper à coups de couteau. C’est sûr que j’y passais si je n’étais pas habitué à me battre un peu», raconte la présumée victime.

L'homme de 55 ans a tout fait pour sauver sa peau, ce qui a donné lieu à une violente altercation.

«J’ai mis ma main sur le couteau pour essayer de lui enlever. Après je lui ai donné une poussée, il s’est relevé une fois et j’ai pris le dos du couteau et je lui ai donné un coup dans le front pour essayer de l’assommer.»

Kevin Babin n'en était pas à ses premières frasques. Il est présentement en attente d’une sentence pour des voies de fait armées commis l’hiver dernier sur cette même ex-conjointe. Il était confiné à résidence dans une maison de thérapie.

Le suspect a été accusé mardi de six chefs de non-respect d’engagements. «On va devoir analyser la preuve, on est en attente de complément, indique la procureure de la Couronne, Me. Marie-Laurence Rondeau. Dans les circonstances d’autres accusations pourraient, si la preuve le révèle, potentiellement être portées.»

L’ex-copine de l’accusé, qui est la victime dans l’autre affaire, dénonce que personne ne l’avait avisée de la sortie de son agresseur. «Comme elle dit, il y a eu manquement quelque part et ça n’a pas été fait comme il faut parce qu’elle devait être appelée s’il sortait du centre et il n’y a jamais eu d’appel», résume M. Ouellet.

Kevin Babin reviendra en cour lundi. Alain Ouellet et sa copine espèrent que cette fois, il demeurera longtemps derrière les barreaux.