/finance/homepage

Immobilier

Les prix des habitations continuent à monter dans la région de Montréal

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La valeur des habitations dans la grande région de Montréal a continué à augmenter dans le troisième trimestre de 2017.

Par rapport à la même période l’année dernière, la hausse a atteint 6,6% pour une valeur médiane de 311 634$, tous types d’habitations confondus, rapporte l’étude du prix des maisons de la firme Royal LePage, publiée jeudi.

Malgré les augmentations continues des prix, le marché de la grande région de Montréal reste toujours abordable pour les ménages moyens, selon Royal LePage.

«Lorsque nous regardons l’ensemble du Canada, Montréal sort du lot», a affirmé Dominic St-Pierre, directeur principal de la firme pour la région du Québec.

Les autres grands marchés, comme Vancouver et Toronto, demeurent toujours inaccessibles pour la classe moyenne. La valeur médiane des habitations est maintenant de 1,3 million$ à Vancouver et de 860 000$ à Toronto.

Cependant, la situation n’est pas partout la même dans la métropole québécoise. Les quartiers centraux de l’île de Montréal, comme la ville de Mont-Royal, Westmount et le centre-ville, subissent la pression d’acheteurs étrangers, en particulier celle des Chinois.

«La demande accrue d’acheteurs potentiels à l’international, due à la stabilité économique et politique de la ville et à la saine appréciation des prix des maisons, pourrait faire monter les prix des propriétés dans ces quartiers ciblés», note M. St-Pierre.

Croissance enclenchée

En fait, si l’on examine les chiffres de l’étude, la croissance des prix semble déjà bien enclenchée pour des quartiers. Comparativement à la même période l’année dernière, la hausse des prix des propriétés de ces quartiers, tous types confondus, s’est élevée à 14,3%, pour une valeur médiane de 511 129$.

De plus, Royal LePage remarque que l’économie de Montréal semble actuellement sur une bonne lancée avec les annonces récentes de Google, Facebook et Amazon, qui veulent établir des pôles d’excellence dans la ville.

«Cette offre spécialisée d’emplois devrait accroître la demande sur le marché immobilier dans divers quartiers de Montréal, et éventuellement contribuer à l’augmentation de la valeur des propriétés », affirme M. St-Pierre.

Dans la même catégorie