/finance/homepage

Destinés à Toronto

Tramways : Bombardier ne respectera pas une nouvelle échéance

Agence QMI

Ernest Doroszuk/Toronto Sun / QMI Agency

Le constructeur québécois Bombardier livrera 35 nouveaux tramways sur les 40 attendus cette année par la Commission de transport de Toronto (CTT), qui déplore un nouveau retard.

Bombardier devait livrer 40 véhicules en 2017, pour un total de 70 jusqu’à maintenant, selon le contrat de près de 1 milliard$ signé en 2009 avec la CTT pour la livraison de 204 tramways d’ici 2019.

Dans la dernière édition de son rapport, le chef de la direction de la CTT, Andy Byford, estimait toutefois peu probable que le constructeur respecte son échéancier «compte tenu des problèmes de production actuels». Il a demandé à Bombardier de clarifier et d’expliquer publiquement sa position.

Bombardier a parlé dans un communiqué de «problèmes avec la chaîne d'approvisionnement». L'entreprise a annoncé l'ouverture d'un second site pour l'assemblage final des véhicules, actuellement fabriqués et assemblés à son usine de Thunder Bay, en Ontario.

Andy Byford, chef de la direction de la CTT, et Josh Colle, président de la Commission, ont parlé d’une annonce «extrêmement décevante».

«Il devrait y avoir 146 nouveaux tramways en service aujourd'hui; au lieu de cela, il n'y en a que 45. C'est totalement inacceptable», ont-ils précisé.

Rappelons que les deux parties se sont déjà retrouvées devant les tribunaux en raison des retards dans la livraison des tramways.

Jeudi, le maire de Toronto, John Tory, a fait part aussi de sa «grande frustration», selon le «Toronto Star». Il croit toutefois qu’il n’est pas opportun d’annuler le contrat avec Bombardier à ce moment-ci, estimant qu’il faudrait beaucoup de temps pour trouver un autre fournisseur.

En dépit de ses problèmes de production, Bombardier a toujours assuré que les 204 tramways qui doivent desservir les clients de la Commission de transport de Toronto seraient livrés d'ici 2019.

Dans la même catégorie