/news/currentevents

Crise de santé publique

1000 décès liés aux opioïdes en Colombie-Britannique cette année

Agence QMI

Le nombre de décès par surdose en Colombie-Britannique a dépassé le cap de 1000 en date du mois d’août, selon des données diffusées par le bureau du coroner de la province.

Au total, il y a eu 1013 décès confirmés dans la province de l’ouest au cours des huit premiers mois de cette année, soit plus que pour toute l'année 2016.

Selon les autorités, le fentanyl a été détecté dans plus de 80 % (823) des décès de surdoses, soit une augmentation de 151 % par rapport à la même période en 2016.

Dans la plupart des cas, le fentanyl, un opioïde environ 40 fois plus puissant que l’héroïne, a été associé à d'autres drogues illicites, le plus souvent la cocaïne ou des méthamphétamines, a précisé le bureau du coroner de la province.

Par ailleurs, rien qu’en août dernier, les données préliminaires indiquent qu'il y a eu 113 décès par surdose, soit plus de trois décès par jour. Il s’agit d’une hausse de 79 % par rapport à août 2016. Le nombre présumé de décès par surdose de drogues illicites depuis le début de l'année est maintenant 1013, contre 547 à pareille date en 2016.

La drogue avait fait 967 morts au total en 2016 à la grandeur de la province, au rythme moyen d’environ 80 victimes par mois.

«C’est navrant de voir le nombre élevé de décès dans la province malgré les nombreuses initiatives et mesures mises en place», a indiqué Lisa Lapointe, coroner en chef de la Colombie-Britannique.

Dans la même catégorie