/news/currentevents

Pont ferroviaire entre Laval et Terrebonne

Les dégâts causés par le déraillement évalués à 5 millions

Agence QMI

La police et le Service de sécurité incendie de Laval assurent qu'il n'y a aucun danger pour la population ou l'environnement à la suite du déraillement jeudi soir de plusieurs wagons sur le pont ferroviaire qui enjambe la rivière des Mille Îles entre Laval et Terrebonne.

L'accident, qui n'a fait aucun blessé, s'est produit du côté de Laval, à quelques mètres du boulevard des Mille-Îles, un peu à l'est du pont routier de la route 125.

Du convoi de marchandises de 105 wagons, sept ont déraillé sur le pont et quatre d’entre eux se sont retrouvés sur les berges de la rivière. Les sept wagons qui ont déraillés avaient transporté de la poudre de ciment et étaient vides, a précisé vendredi après-midi la compagnie des Chemins de fer Québec-Gatineau, exploitant du train qui effectuait la liaison entre Boisbriand et Trois-Rivières.

«Les wagons ne contenaient aucune matière dangereuse», a assuré la compagnie.

Deux wagons transportant du propane avaient déjà traversé et n’ont posé aucun risque.

Francine Boisvert | Facebook TVA Nouvelles

Francine Boisvert | Facebook TVA Nouvelles

Le maire de Laval, Marc Demers, qui s’est rendu sur les lieux du déraillement, a demandé que les circonstances de celui-ci soient rapidement élucidées.

«Maintenant, il faut retirer les wagons qui sont sur la berge et réparer les dégâts. Nous allons attendre les résultats de l'enquête de cet accident, confiée au Service de police de Laval. Cette enquête implique la collaboration de plusieurs partenaires. Nous voulons connaître les causes précises du déraillement afin que les correctifs à apporter soient effectués rapidement pour éviter tout autre accident du genre, lequel aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves», a dit M. Demers.

Selon TVA Nouvelles, les dégâts de l’accident s’élèvent à 5 millions $, ce qui inclut les dommages subis par les wagons et l’infrastructure ferroviaire.

TVA Nouvelles

«La voie ferrée demeurera fermée à la circulation ferroviaire pour un minimum de 48 heures, période qui sera prolongée ou réduite au besoin, a précisé Québec-Gatineau, vendredi après-midi. La réparation du pont, endommagé lors de l'incident, pourrait prendre plusieurs jours.»

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada ne se déplacera pas, car le corridor ferroviaire est géré par Québec.

Toutefois, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a tenu à intervenir relativement à cet événement.

«Même si cet incident a eu lieu sur une voie provinciale, ma priorité reste la sécurité ferroviaire et la sécurité de toute la population canadienne, a indiqué le ministre dans un communiqué. Transports Canada a dépêché un inspecteur sur les lieux, où se trouvaient également des représentants de la province et du Chemin de fer Canadien Pacifique. Mon ministère travaille en étroite collaboration avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports du Québec (MTQ) pour déterminer la cause de l'incident.»

Rappelons qu’aucune évacuation n'a été effectuée dans la foulée de l’incident, tant du côté de Laval que de Terrebonne.

Dans la même catégorie