/finance/homepage

Au dernier trimestre

La revente de maisons en hausse de 7% au Québec

TVA Nouvelles

DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

La revente de maisons au Québec pour le trimestre qui s’est terminé en septembre est en hausse de 7% par rapport à la même période en 2016.

La Fédération des chambres immobilières du Québec, (FCIQ) rapporte que 17 941 transactions ont été réalisées au cours du trimestre par le biais de sa base de données Centris.

«Nous en sommes à une 13e hausse trimestrielle consécutive des ventes. Nous venons de connaître le meilleur résultat au chapitre des ventes en huit ans pour cette période de l'année», souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

Encore une fois, ce sont les ventes de copropriétés (condos) qui montrent la plus forte croissance avec une hausse annuelle de 13%. Les hausses sont plus modestes dans les catégories des unifamiliales et des plex.

Des six régions métropolitaines de recensement étudiées, c’est la région de Trois-Rivières qui montre l’augmentation des ventes la plus élevée avec 17% sur un an. À l’inverse, l’activité immobilière a ralenti dans les régions de Sherbrooke et Saguenay.

Prix médian des unifamiliales

Le prix médian des unifamiliales revendues au Québec a atteint 239 900$, une progression de 5% sur un an.

C’est dans la région de Montréal que le prix médian des unifamiliales est le plus élevé au Québec à 320 500$.

Le nombre de résidences à vendre continue à diminuer dans la province. On comptait au dernier trimestre une moyenne de 68 651 inscriptions sur le système de données Centris. C’est une baisse de 8% sur un an.

Légère progression au Canada

L’immobilier semble moins en ébullition quand on observe le Canada en entier.

Des données de l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) montrent une hausse de 2,1% des ventes résidentielles au pays entre les mois d’août et de septembre.

Les ventes réelles apparaissent en recul de 11% sur celles du mois de septembre 2016.

Les données canadiennes sont fortement influencées par le ralentissement de l’activité dans les régions de Vancouver et Toronto.

Dans la même catégorie