/news/culture

«Ça va nous faire du bien»

Les Soeurs Boulay prennent une pause

Cédric Bélanger | Agence QMI

GEN-MANIFESTATION-CULTURE-VIOL

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L’heure de recharger les batteries a sonné pour les Sœurs Boulay. Le dernier concert de leur tournée, le 9 décembre, sera le point de départ d’une pause d’un an pour les artistes gaspésiennes.

Après six ans «sur le go», ce temps d’arrêt s’imposait. Propulsé sous les feux de la rampe à la sortie de son album «Le poids des confettis», le duo n’a pas eu souvent l’occasion de décrocher depuis, affirme Stéphanie Boulay.

«Juste de prendre une pause de concerts et du volet social qui vient avec, ça va nous faire du bien. Ça va nous faire du bien de faire le vide. On a envie de se retrouver dans des situations où nous sommes moins observées», dit-elle.

En outre, cette pause sera marquée d’un événement heureux puisqu’elle permettra à sa sœur Mélanie de mettre au monde le premier enfant du couple qu’elle forme avec l’humoriste Guillaume Wagner.

deux idiots. ❤️

Une publication partagée par Milou Boum (@milouboum) le

Pas de rupture

En entrevue au «Journal de Montréal», Stéphanie Boulay a dissipé rapidement toute rumeur de rupture professionnelle. Il y aura bel et bien un autre album pour les Sœurs Boulay, et la prochaine année servira à en jeter les bases.

«On ne va rien faire de concret, mais je sens qu’on va se mettre dans des dispositions qui vont nous permettre de créer de nouvelles affaires.»

Est-ce qu’une des sœurs pourrait se laisser tenter par un projet solo? Stéphanie Boulay ne dit pas non. «Mais ce serait plus ma sœur que moi», avance celle qui travaille de son côté sur un autre livre, après avoir fait paraître «À l’abri des hommes et des choses», en 2016.

«Un peu fo-folles»

Mais avant de se retirer, les Sœurs Boulay ont encore plusieurs concerts à leur agenda, dont un à l’église de L’Ancienne-Lorette, vendredi soir.

«Étonnamment, on joue souvent dans des églises. C’est un lieu qui se prête bien à ce qu’on fait. Présentement, on fait un show en duo. Il n’y a que nous sur la scène et on parle beaucoup avec les gens. C’est très axé sur les voix et les guitares.»

«Ce n’est pas le même show qu’on avait donné avant à Québec. La formule est différente. Des chansons ont été enlevées, d’autres ont été ajoutées. Nous sommes plus lousses sur scène, on fait des blagues, on improvise, on est un peu ¨fo-folles¨. C’est comme un espace de liberté. Nous avions besoin de terminer la tournée comme ça.»

Les Sœurs Boulay seront à l’église de L’Ancienne-Lorette, vendredi soir, à compter de 20 h.

Dans la même catégorie