/regional/centreduquebec

Sept mois après un violent incendie

La ferme Malurin en reconstruction à Saint-Célestin

Patricia Hélie | Agence QMI

Une ferme laitière de Saint-Célestin, dans le Centre-du-Québec, qui avait été complètement rasée par les flammes en mars dernier, est en voie d'être reconstruite.

Les travaux ont été lancés le mois dernier, alors que le souvenir de l'incendie était encore omniprésent dans les esprits.

«L'odeur du feu, ça reste tout le temps. Je veux pas revivre ça», a dit Alexis Jeansone-Lemire, vendredi, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Le propriétaire de 70 ans, Maurice Morin, était en processus de transfert d'entreprise quand la malchance a frappé. Une épreuve qui aurait pu tout faire dérailler. «Il y a eu de grosses discussions, beaucoup d'émotion, mais quand on a réussi à faire une bonne entente, on a décidé de rebâtir», a-t-il raconté.

Si la ferme peut maintenant renaître de ses cendres, c'est grâce à une seule chose: la passion des animaux. «C'est une vocation, a dit M. Morin. J'ai jamais fait autre chose.»

Son deuxième associé, Pierre Chabot, qui travaille avec lui depuis 27 ans, a indiqué pour sa part: «C'est ça qu'on veut faire et pas autre chose.»

Près de 120 vaches ont péri dans l'incendie de mars dernier. Mais grâce à des génisses (jeune vache qui n'a pas encore eu de veau) qui se trouvaient dans un autre bâtiment, le troupeau a pu être reconstitué.

La ferme est dans la famille depuis quatre générations. Et elle pourrait le rester pour deux autres, puisque la fille de M. Morin devrait elle aussi joindre les deux associés, pendant que son petit-fils Mathis Cyr songe déjà à prendre la relève. «J'aime ça travailler avec mon grand-père», a-t-il dit.

Dans la même catégorie