/news/culture

Allégations d'agression sexuelle

Asia Argento forcée de fuir l’Italie après l’affaire Weinstein

WENN

Asia Argento a temporairement déménagé à Berlin, en Allemagne, pour échapper au «climat de tension» dans son pays natal après avoir accusé le producteur de l’avoir agressée sexuellement dans une chambre d'hôtel à l'âge de 21 ans.

 

Elle a été l'une des premières femmes à parler à l’encontre d’Harvey Weinstein au début du mois d'octobre, dans une interview pour le magazine New Yorker.

 

Cependant, alors que beaucoup de ses pairs aux États-Unis applaudissaient sa bravoure pour avoir rendu publique son expérience traumatisante, elle a été fortement critiquée par les médias italiens pour ne pas avoir parlé de l'agression plus tôt.

 

Le journaliste Mario Adinolfi a également affirmé que l'actrice tentait de «justifier la prostitution de luxe » dans un tweet publié alors que la vedette donnait une interview à la télévision italienne sur les accusations d'agression, et le politicien et critique d'art Vittorio Sgarbi a déclaré: «il me semble que c’est lui qui a été agressé par elle».

 

Dans une interview pour l'émission Cartabianca sur la chaîne Rai 3, Asia Argento a expliqué qu'elle s'était enfuie en Allemagne pour échapper au point de vue oppressant de l'Italie sur les femmes.

 

«L'Italie est loin derrière le reste du monde dans sa vision de la femme, a-t-elle déclaré. Je ne vois pas ce que je peux faire là-bas (en Italie) ? Je reviendrai quand les choses se seront améliorées pour me battre aux côtés des autres femmes... Je n'ai pas eu le courage de parler jusqu'à maintenant parce que vous voyez ce qui s'est passé, 20 ans après l'agression ?»

 

Après la nouvelle du déménagent temporaire d’Asia Argento, Rose McGowan, une autre victime présumée d’Harvey Weinstein, a tweeté son soutien à l'actrice italienne, et s’en est prise à ses critiques.

 

«Au diable les monstres en Italie, au diable HW (Harvey Weinstein), au diable vous qui saviez et n'avez rien fait », a-t-elle écrit sur Twitter. Harvey Weinstein a été licencié de la Weinstein Company, la société de production qu'il a cofondée avec son frère Bob, suite aux révélations du New York Times et du New Yorker, et a officiellement démissionné de son poste le 17 octobre. 

Dans la même catégorie