/news/politics

Neutralité religieuse

La loi 62 «pourra contribuer à la discrimination systémique», estime la CDPDJ

Agence QMI

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) dit être «préoccupée» par l’adoption récente de la loi sur la neutralité religieuse de l’État, notamment parce qu’elle «pourra contribuer à la discrimination systémique» visant des femmes qui appartiennent à des groupes minoritaires.

«En effet, cette loi multiplie les obstacles que ces femmes rencontreront dans leur quotidien», a indiqué la CDPDJ, dans un communiqué publié vendredi en toute fin d’après-midi.

L’article de loi qui concerne l’offre et la réception de services publics à visage découvert inquiète particulièrement l’organisme.

«De plus, la loi limite la capacité de ces femmes à agir librement et accentue les risques qu'elles soient la cible de propos et gestes discriminatoires», croit la CDPDJ.

La Commission a récemment été écartée de la défunte consultation sur la discrimination systémique et le racisme, que le gouvernement Couillard a transformé en forum sur la «valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination».

La CDPDJ compte malgré tout produire un rapport sur la question du racisme et de la discrimination, lequel comportera des recommandations pour le gouvernement du Québec.

Dans la même catégorie