/regional/abitibi

Un processus «questionnable»

Un médecin de famille si vous aimez leur page Facebook

David Prince | Agence QMI

Une clinique médicale de l’Abitibi a offert de prendre en charge une centaine de nouveaux patients via sa page Facebook, un processus qui est légal, mais discutable selon plusieurs.

La clinique médicale Évain de Rouyn-Noranda a lancé l’événement Spécial Halloween sur sa page Facebook vendredi matin. La clinique offrait à 100 personnes qui n’ont pas de médecins de famille d’être prises en charge à condition d’«aimer» leur page et de partager leur publication. Les gens devaient aussi envoyer un courriel à la clinique. L’événement se terminait à 17 heures.

La clinique médicale précise qu’il ne s’agit pas d’un concours et que «l’événement a pour but de promouvoir les nouvelles technologies de l’information en santé.»

Selon nos informations, tous les gens qui ont effectué les trois étapes auront ainsi pu avoir un médecin de famille puisqu’une centaine de personnes sans médecin de famille ont participé.

Environ 10 000 personnes n’ont pas de médecins de famille à Rouyn-Noranda.

Questionnable

Pour Marie-Michèle Rheault, qui a déjà un médecin de famille, une telle façon de recruter de nouveaux patients est questionnable. «Je trouve ça insultant pour les gens qui attendent un médecin de famille depuis longtemps, ce qui n’est pas rare dans la région, et qui n’auront pas la chance de participer. Même si la clinique se défend d’en faire un concours ça en a toutes les caractéristiques», a-t-elle dit.

Le directeur des communications à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, Jean-Pierre Dion, n’encourage pas une telle pratique. «Ce n’est pas ce qu’on suggèrerait pour recruter de nouveaux patients. On incite plutôt à prendre les patients qui sont inscrits au Guichets d’accès, car il y en a encore à Rouyn-Noranda. Mais les médecins prennent toujours des médecins de façons aléatoires et c’est correct d’agir ainsi aussi. Je pense que la clinique a agi de bonne foi en voulant interagir avec leur communauté. C’est peut-être pas la façon la plus habile, mais au moins ils prennent de nouveaux patients. C’est une bonne nouvelle», a-t-il dit.

Sur sa page Facebook, la Clinique médicale d’Évain affirme de son côté avoir pris 1500 nouveaux patients depuis deux ans à partir du Guichet d’accès des gens sans médecins de famille et qu’ils ont 70% de leurs patients en clientèle vulnérable. Une information qui a cependant été impossible de valider hier.

Le ministère de la Santé a fait savoir de son côté que les cliniques privées ont le droit de choisir la façon de recruter leur clientèle de la façon dont elles le veulent, car les médecins sont des travailleurs autonomes.

La Clinique médicale d’Évain a refusé de répondre au Journal.

Dans la même catégorie