/regional/montreal/montreal

Élections municipales

Pierre Desrochers demande à voir le cadre financier de Projet Montréal

Laurence Houde-Roy | 24 Heures

ARG-GREEN CROSS BIOTHERAPEUTICS

Michel Desbiens/AGENCE QMI

Le président sortant du comité exécutif de la Ville de Montréal, Pierre Desrochers, s’inquiète de l’impact que pourraient amener les promesses de Projet Montréal sur le budget de la Ville et demande à voir le cadre financier du parti.

Pierre Desrochers, élu en 2013 pour l’Équipe Denis Coderre mais qui a choisi de ne pas se représenter pour un second mandat, a chiffré cinq promesses faites par Projet Montréal au cours de la campagne pour illustrer ses propos.

Selon ses calculs, il dit arriver à un coût annuel de 807 millions $. «Et ce sont seulement cinq promesses. Ils en ont fait 474. Sur un budget de fonctionnement de 5,2 milliards $, la marge est mince. Oui, c’est des choix de société, mais dites-nous comment vous y arrivez», a dit M.Desrochers, qui demande à voir le cadre financier de Projet Montréal.

Selon un sondage Léger publié la semaine dernière, Valérie Plante était à égalité avec Denis Coderre dans les intentions de vote dans la course à la mairie de la métropole.

«Je pense qu’on a fait une bonne job pour resserrer les finances de la Ville, poursuit-il. Je crains [si Valérie Plante devient mairesse] que tout ce qu’on a fait soit détruit», a affirmé Pierre Desrochers en entrevue avec le «24 Heures».

Écarts

Il donne notamment en exemple la promesse de Projet Montréal de construire 12 000 unités de logements sociaux et abordables sur quatre ans.

«Avec les sommes que nous recevrons du gouvernement, nous pensons plutôt qu’elles permettront de construire entre 4000 et 5000 logements sociaux», précise M. Desrochers.

Projet Montréal prévoit plutôt imposer un règlement qui fixerait à 20% de logements sociaux et abordables le seuil imposé aux entrepreneurs dans les projets immobiliers ainsi que la création d’un fonds financé par les entrepreneurs.

Ne sachant pas comment le parti compte réorganiser les dépenses du budget de fonctionnement de la Ville, M.Desrochers craint que le parti fasse augmenter les taxes plus fortement que l’inflation ou encore que le paiement au comptant de la dette soit réduit.

Financement identifié

«Les annonces effectuées par Projet Montréal ont été chiffrées et les sources de financements ont été identifiées, que ce soit par l’entreprise des enveloppes reliées au statut de métropole ou encore des fonds fédéral et provincial en matière d’infrastructure, a réagi l’attaché de presse de Valérie Plante, Marc-André Viau. Nous ne prendrons pas de leçons comptables de la part d’un parti qui est incapable de compter le nombre de billets vendus pour la Formule E.»

Lorsqu’interrogé sur le fait qu’Équipe Denis Coderre n’a pas non plus rendu public son cadre financier, Pierre Desrochers dit que ces «dépenses sont toutes à l’intérieur du cadre actuel du budget».

Engagments de Projet Montréal selon Pierre Desrochers

Coût total - coût annuel

12 000 logements sociaux et abordables: 2,3 milliards - $575 millions $

Taxes de bienvenue subventionnée jusqu’à 5000$ pour les familles: 80 millions - $20 millions $

Tarification sociale dans les transports en commun: 120 millions - $30 millions $

Gratuité transport en commun 65 ans et plus: 120 millions $ - 27 à 32 millions $

Gratuité transport en commun 12 ans et moins: 14 millions - $3,5 millions $

300 nouveaux autobus hybrides avec nouveaux garages: 510 millions - $127 millions $

Augmenter le nombre d’arbres de 25% d’ici 2025: 80 millions- $20 millions $

Total: 3,25 milliards $ - 807,5 millions $

* Selon les calculs de Pierre Desrochers

Dans la même catégorie