/regional/estduquebec/basstlaurent

Brève manifestation

Le logement social au cœur de la campagne à Rimouski

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Des membres du Comité logement Rimouski-Neigette ont brièvement manifesté devant l'hôtel de ville de Rimouski, mardi matin, en présence de trois des quatre candidats à la mairie.

Selon le Comité, au moins 200 nouveaux logements sociaux devront être construits d'ici les quatre prochaines années afin de répondre aux besoins. Plus de 300 personnes sont actuellement en attente d'un logement social à l'Office municipal d'habitation.

«La construction de logements sociaux, c'est un investissement, pas une dépense. Pour chaque dollar investi dans le logement social, il y a 2,3 $ qui reviennent dans la communauté», a soutenu le coordonnateur de l'organisme, Guy Labonté.

Chose certaine, les candidats à la mairie ne partagent pas tous la même opinion sur la question du logement social. Le maire sortant Marc Parent est plutôt favorable aux logements réguliers subventionnés. «Ça permet de vivre dans une communauté et non d'être "ghettoisé"», a-t-il dit.

Pierre Chassé, lui, est le seul à s'engager à construire 400 logements sociaux sur 8 ans. «Je préconise leur nécessité, car les besoins sont criants», a-t-il affirmé.

Pour sa part, Djanick Michaud prêche surtout pour les coopératives d'habitation pour les plus démunis. Il explique «qu'il existe un fonds provincial pour ça».

Bon an mal an, la Ville de Rimouski investit 300 000 $ pour financer l'Office municipal d'habitation et aussi 100 000 $ pour les logements subventionnés.