/news/culture

«La cuisine à croquer»

Chocolats favoris lance son premier livre

Yan Lauzon | Agence QMI

Agence QMI

Des moments bâtis autour du chocolat. Voilà ce que souhaite créer l'entreprise québécoise Chocolats favoris avec «La cuisine à croquer», son tout premier livre.

Abondamment illustré et très coloré, l'ouvrage comprend 50 recettes, mais aussi des activités et bricolages gourmands afin que les mini- chocolatiers puissent y trouver leur compte et apporter leur touche.

«La mission, c'est de créer des expériences magiques qui rassemblent famille et amis. On aussi voulu inclure un côté très ludique. On a donc toutes sortes d'activités pour les enfants», détaille Dominique Brown, président de Chocolats favoris.

Pour Gino Chouinard, ambassadeur de l'entreprise, l'élément de joie est indissociable du chocolat.

«Dominique a compris que sous sa forme liquide, le chocolat déclenchait une espèce d'admiration. Le chocolat, ça égale bonheur, plaisir.»

Touche «funky»

Si plusieurs desserts classiques trouvent refuge dans ces pages, on note de nombreuses touches originales – voire surprenantes – dans «La cuisine à croquer». Un mariage qui s'est rapidement imposé au sein de l'équipe de Chocolats favoris.

«On a voulu donner des recettes avec lesquelles les gens sont un peu familiers et les réinventer, comme des brownies et des gâteaux. On a aussi voulu donner un côté plus ¨funky¨; c'est là qu'on est arrivé avec le bacon épicé, les tacos au chocolat, les boulettes de bœuf au cacao avec la sauce whisky.»

Toutes ces idées, on les doit à Ariel Pinsonneault, maître chocolatière de l'entreprise.

Synonyme de noblesse

Par ailleurs, à l'heure où les gens accordent une grande importante à la consommation d'aliments sains et à la confection de repas santé, la création de recettes chocolatées n'empêche nullement une bonne alimentation, assure Dominique Brown.

«On peut parfaitement manger santé et avoir, de temps en temps, le goût de se gâter, dit-il. Peut-être qu'on ne prendra pas du dessert six soirs par semaine, mais la fois où on va vouloir se gâter, après une bonne semaine ou un mois d'entraînement, on va le faire avec un aliment noble: du chocolat.»

Gino Chouinard est du même avis. «Quand mon ami Pierre Lavoie me dit ¨Gino, du bon chocolat noir pour un athlète comme moi, c'est très hot¨, on fait la part des choses. On comprend qu'on peut bien s'alimenter et en même temps avoir le goût de s'offrir des plaisirs.»

Les coups de cœur

Parmi les nombreuses recettes offertes dans cet livre, certaines se démarquent du lot. Les préférées du fondateur de Chocolat favoris et de l'animateur de l'émission «Salut, bonjour!»?

«Au bureau, l'incontournable c'est les brownies décadents. On les faits juste pour le plaisir, avoue Dominique Brown. Celle que j'aime le plus, c'est celle de la couverture: les cornets enrobés de véritable chocolat. C'est un classique réinventé.»

«Une que je trouve vraiment mignonne, à cause du plaisir avec les enfants, c'est les marque-places, des petits pingouins, confie pour sa part Gino Chouinard. Mais ce matin, j'ai fait découvrir à ma gang de ¨Salut, bonjour!¨ les feuilletés chocolat blanc et framboises. Ils sont tombés dedans et sont devenus fous. On en avait fait deux tôles pleines et j'ai rarement vu un plat partir aussi vite.»

Le livre «La cuisine à croquer» est disponible en magasin.

Dans la même catégorie