/news/techno

Sécurité informatique

L'étonnante stratégie de Facebook pour lutter contre le «revenge porn»

TVA Nouvelles

Facebook poursuit sa lutte contre le «revenge porn», cette fois, en demandant à ses utilisateurs et utilisatrices de couper l’herbe sous le pied des malfaiteurs en leur envoyant leurs photos intimes en privé.

Après avoir mis en place de nouveaux outils pour dénoncer ce genre de pratique en avril, Facebook revient à la charge avec un projet-pilote qui verra d’abord le jour en Australie, puis aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.

Le «revenge porn» consiste en un partage non autorisé de photos intimes à des fins revanchardes, mais ne s’y limite pas. En fait, Facebook lutte contre la publication de contenus non consensuels sur ses plateformes depuis des années déjà.

Pour contrer ces pratiques de plus en plus répandues, Facebook propose maintenant à ses utilisateurs «à risque» de leur envoyer leurs photos intimes, ce qui doit empêcher leur publication ultérieure (après une rupture, par exemple).

Le processus est cependant complexe. L’utilisateur devra remplir un formulaire fourni par le commissaire à la sécurité informatique de son pays.

eSafety

 

Ensuite, l’instance informera Facebook de l’existence des images qui devront être envoyées en privé via l’application Messenger. Des employés de Facebook associeront alors chaque fichier à une «empreinte digitale», rendant impossible leur publication sur le réseau social ainsi que sur Instagram, également une propriété de la compagnie.

«Ils ne conservent pas l’image, ils conservent le lien de l’image et utilisent l’intelligence artificielle ainsi que d’autres technologies d’associations photographiques pour bloquer leur publication», a tenu à rassurer la commissaire australienne à la sécurité informatique Julie Inman Grant dans une entrevue accordée à ABC Australia.

Ce système est déjà utilisé par Facebook pour empêcher la republication de contenus déjà rapportés comme indésirables ou non consensuels, mais il s’agit de la première initiative permettant aux utilisateurs de prévenir la publication d’images sensibles avant que le dommage ne soit fait.

Dans la même catégorie