/news/currentevents

Disparition de Mélissa Blais à Louiseville

«C'est l'heure de rentrer à la maison»

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

Sept jours d'angoisse se sont écoulés depuis que Mélissa Blais, de Louiseville, a donné signe de vie pour la dernière fois. Des collègues de travail, qui espèrent désespérément qu'elle ait elle-même décidé de prendre la clé des champs, l'implorent maintenant de rentrer à la maison.

Selon ce que TVA Nouvelles a appris, Mélissa Blais s'est lancée il y a quelque temps dans le courtage immobilier, un emploi qui demande à la base certains investissements. Cette dette, jumelée à son amour pour le jeu, l'aurait-elle incitée à disparaître des écrans radars pour un temps?

Certains y croient et d'autres demeurent convaincus qu'il s'agit d'un enlèvement.

«Je ne peux qu'espérer qu'elle soit simplement quelque part en sécurité. Si tu nous entends Mélissa, téléphone-nous. Aucun problème n'est insurmontable. Il existe des ressources et tes amis peuvent t'aider. Nous ne sommes pas ici pour te juger, nous sommes ici pour t'aider», a lancé sa patronne Carole L'Archevêque du bar-salon chez Nina de Berthierville.

En après-midi, la découverte d'une Toyota Corolla noire dans la région de Montréal a donné une lueur d'espoir aux enquêteurs. Il ne s'agissait toutefois pas de la voiture de Mélissa Blais.

«On demande aux gens de redoubler de vigilance, je pense par exemple aux chasseurs. Ouvrez l'oeil sur les routes forestières et les endroits éloignés, on ne sait jamais.»

La Sûreté du Québec ne prévoyait pas, au moment d'écrire ces lignes, faire appel à des équipes de plongeurs pour fouiller les cours d'eau de la région.

Dans la même catégorie