/news/law

Pratique illégale de la médecine à Sherbrooke

Il invoque son titre de révérend pour faire tomber des accusations

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

François Labrie a tenté un grand coup pour faire tomber les 21 accusations de pratique illégale de la médecine auxquelles il fait face à Sherbrooke.

Son avocat a présenté deux requêtes dont une en arrêt des procédures qui allègue que l'accusé est lié par le secret professionnel qui l'empêche de témoigner librement pour sa défense.

Me Robert Brunet invoque même le droit canonique pour cet homme qui prétendrait pouvoir guérir avec ses mains.

Le devoir sacramentel de l'accusé à titre de révérend de l'Église spirituelle Inter-Foi de North Hatley l'empêcherait de divulguer les échanges qu'il a eus avec les plaignants dans son bureau de consultation sans s'exposer à une ex-communion.

L'obliger à dévoiler les confidences que lui ont faites les trois plaignantes serait préjudiciable au lien de confiance qui l'unit à ses fidèles.

Dans une autre requête en non-lieu, la défense demande également que le révérend Jean-François Labrie soit acquitté sur-le-champ des 21 accusations pénales qui pèsent sur lui, la preuve de la poursuite n'ayant pas fait la démonstration qu'il a dans le cadre de ses consultations, poser un diagnostic, prescrit un traitement médical ou laissé croire qu'il était apte ou autorisé à pratiquer la médecine.

C'est le 21 novembre que le juge Erick Vanchestein doit décider s'il accueille les requêtes et met fin aux procédures.

Si les requêtes sont rejetées, le procès se poursuivra avec la présentation de la défense. L'accusé et un expert doivent témoigner.

Dans la même catégorie