/regional/sherbrooke/estrie

Procès

Tragédie de Lac-Mégantic: des pompiers de Nantes à la barre des témoins

Jean-François Desbiens - TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Des pompiers de Nantes intervenus pour éteindre l'incendie de la locomotive de tête du train de pétrole ont défilé à la barre des témoins, jeudi, à la 21e journée du procès des trois ex-employés de la MMA accusés en lien avec la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Jean-Luc Montmigny est un témoin de première ligne des évènements qui ont conduit à la tragédie de juillet 2013.

Avec de la mousse, il a tenté d'éteindre les flammes qui sortaient de la cheminée de la locomotive 5017, à Nantes. Avec un collègue, il a fait le tour de la locomotive pour trouver le bouton permettant d'arrêter le moteur. Une fois qu'ils ont pesé sur l'interrupteur, le feu s'est éteint par lui-même.

Après avoir quitté la caserne de Nantes vers 1 h, sur le chemin du retour, le train parti à la dérive sans conducteur est passé à vive allure devant lui au passage à niveau de la route 161.

Le pompier a aussitôt fait demi-tour pour aller alerter ses collègues restés à la caserne. À peine arrivé sur place, les pompiers recevaient un appel d'entraide pour des explosions au centre centre-ville de Lac-Mégantic.

Un des prochains témoins en poursuite sera Jean-Noël Busque, responsable de l'entretien de la voie ferrée, seul employé de la Montreal Maine et Atlantic railways à s'être rendu à Nantes pour faire le suivi de l'incendie de la locomotive.

Rappelons que le mécanicien de train Thomas Harding, le directeur de l'exploitation de la MMA Jean Demaître et Richard Labrie, contrôleur ferroviaire subissent leur procès sous une accusation de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes en lien avec le déraillement de train survenu au centre-ville de Lac-Mégantic.

Dans la même catégorie