/news/currentevents

Femme disparue

Cinq ans plus tard, toujours aucun indice pour Diane Bonneau

TVA Nouvelles

Des ossements humains, découverts récemment à Saint-Bruno, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ont donné de l’espoir à la famille de Diane Bonneau.

La jeune femme est disparue de Saint-Félicien, le 19 juin 2012. Elle avait 33 ans, et depuis, aucune nouvelle.

Son père, Émile Bonneau, s’est livré en entrevue à l’émission le 9 Heures.

«Lorsqu’ils ont trouvé les ossements (le 6 novembre dernier), on espérait que ce soit elle, mais on ne l’espère pas en même temps. On a encore un petit espoir de la retrouver vivante, mais c’est long», a raconté son père en entrevue avec Michel Jean.

L’enquête est toujours ouverte. Son père a part ailleurs indiqué qu’une récompense de 2000$ était toujours offerte à quiconque pourrait aider à retrouver la femme.

«On a hâte que ça finisse», ajoute Émile Bonneau.

Appréciée de tout le monde, Diane est disparue sans laisser de traces.

«On n’a absolument aucun indice, rien, c’est le néant total», précise M. Bonneau.

Diane Bonneau avait quitté sa résidence à pied, sans ses objets personnels. Selon ses proches toutefois, rien n’indique qu’elle n’allait pas bien. Elle avait mis en branle des projets pour l’automne, et elle souhaitait apprendre à faire du miel.

Les policiers ont fait des recherches pendant plusieurs jours en hélicoptère, à pied, en VTT et sur la rivière Ashuapmushuan, mais ils n'ont rien trouvé. Pas le moindre indice

Dans la même catégorie