/news/law

Baie-Comeau

Accusé de tentative de meurtre après une chicane à cause du volume de la télé

Agence QMI et TVA Nouvelles

C'est lundi au palais de justice de Baie-Comeau que s'est ouvert le procès de Robert Bérubé. L'homme de 59 ans fait face à une accusation de tentative de meurtre à l'endroit de Richard Desbiens.

Les événements reprochés se sont déroulés dans un appartement du 57 rue Babel à Baie-Comeau le 19 novembre 2016.

La victime avait emménagé chez l’accusé trois mois plus tôt. Lors de cette soirée, Richard Desbiens a demandé à Robert Bérubé de diminuer le volume de la télévision et ce dernier a répondu en le menaçant. Les deux colocataires se sont bousculés avant que Robert Bérubé ne sorte un couteau de type exacto de sa poche de pantalon et poignarde Richard Desbiens. Les deux hommes ont fini par se calmer et l’accusé a alors demandé à sa victime de quitter l’appartement.

En contre-interrogatoire, on a appris que les deux hommes étaient en état d’ébriété quand ils se sont empoignés. Richard Desbiens a d’ailleurs mentionné qu’il n’avait pas eu peur pendant l’altercation.

«Aux poings, c’est sûr que j’aurais eu le dessus», a-t-il laissé tomber. Il a avoué qu’il aurait pu s’enfuir ou se barricader à plusieurs reprises mais qu’il a préféré continuer de se battre. D’ailleurs, il a mentionné qu'il ne voulait pas porter plainte, mais plutôt se venger.

La journée s’est terminée par le témoignage d’un ami des deux hommes, Louis Villeneuve. Il a eu des contacts avec les deux protagonistes. Premièrement, la victime s’est réfugiée chez lui après les événements. Il a par la suite mentionné que Robert Bérubé regrettait son geste quand il l’a vu à l’hôpital.

C’est Louis Villeneuve qui a contacté les policiers deux jours après le drame pour les mettre au courant de ce qui s’était passé. Le procès devrait se terminer mercredi. Rappelons que Robert Bérubé est détenu depuis son arrestation en novembre 2016.