/news/law

Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Un homme accusé d’avoir volé de l’avoine

Amélie St-Yves | Agence QMI

Un homme de 34 ans est accusé d’avoir volé et fraudé plus de 25 personnes qui lui ont confié leur récolte de grain.

Olivier Charrière exploitait Les Élévateurs de la Rive-Nord, une entreprise spécialisée dans le séchage et l’entreposage de grains, à partir de silos loués à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, en Mauricie.

Il est accusé d’avoir volontairement acheté du grain, comme de l’avoine et de l’orge, à des producteurs avec des chèques sans provision, ou encore, avec des fonds bloqués.

100 000 $

La Couronne affirme aussi qu’il a volontairement vendu du grain qu’il entreposait, mais qui ne lui appartenait pas. Il aurait aussi transféré une somme de 100 000 $ accordée à son entreprise vers son compte personnel pour s’acheter une maison de 320 000 $ à Trois-Rivières. Il aurait fait plus de 25 victimes.

Le procès de Charrière s’est ouvert lundi devant jury au palais de justice de Trois-Rivières.

L’entreprise d’Olivier Charrière a fait faillite en octobre 2009, un mois après sa faillite personnelle. L’entreprise comptait 52 créanciers et était en déficit de 578 469 $ pour des actifs de 242 600 $.

Accusations criminelles

Olivier Charrière fait maintenant face à neuf accusations criminelles de fraude et de vol d’un montant de plus de 5000 $.

La Couronne a annoncé en début de procès vouloir prouver que l’homme agissait par la supercherie et le mensonge, et ce, en toute connaissance de cause.

Selon la défense, toutefois, le jury est plutôt devant une aventure commerciale qui a mal tourné.

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont arrêté Olivier Charrière en 2015 après six ans d’enquête.