/news/currentevents

Longueuil

Un commis blesse un bon Samaritain qui neutralisait un voleur

Frédérique Giguère | Agence QMI

MATHIEU WAGNER/AGENCE QMI

Un commis de dépanneur victime d’un vol qualifié raté a voulu se faire justice dimanche soir dans l'arrondissement de Greenfield Park, à Longueuil, mais a plutôt attaqué par erreur le bon Samaritain qui venait de maîtriser le malfaiteur.

L’événement pour le moins inusité est survenu peu après 21 h, alors qu’un homme de 28 ans a fait irruption dans le dépanneur Boni-Soir situé sur la rue Lawrence, non loin de la rue Kinsey. Le suspect, qui n’était pas armé, aurait sauté par-dessus le comptoir afin de plaquer le commis de 56 ans contre le sol. Une altercation entre les deux hommes s’en est suivie.

Mauvaise personne

Le jeune bandit aurait ensuite jeté au sol tout ce qui se trouvait sur le comptoir, autour de la caisse, avant de prendre la fuite à pied. Le commis aurait alors empoigné une arme blanche avant de le pourchasser à l’extérieur.

Un bon Samaritain, qui se trouvait sur la rue Lawrence, a vraisemblablement saisi ce qui venait de se produire et a agrippé et maîtrisé le malfaiteur.

Peu de temps après, le commis les a rejoints et aurait tenté d’attaquer le suspect.

Finalement, c’est plutôt le bon Samaritain qui a été blessé. Il a subi une lacération au visage, mais on ne craint pas pour sa vie.

À l’arrivée des policiers, le suspect et le commis ont été arrêtés. Le premier a été transporté vers un centre hospitalier afin de subir une évaluation psychiatrique.

«Rien n’a été volé, mais il pourrait quand même faire face à des accusations de vol qualifié ou autre chose», a indiqué l’agente Mélanie Mercille, porte-parole de la police de Longueuil.

Le commis a été rencontré par les enquêteurs, puis libéré avec des conditions et une promesse de comparaître. Des accusations d’agression armée pourraient être déposées contre lui.

Déjà connu des services policiers, le bon Samaritain a, quant à lui, refusé d’être transporté à l’hôpital et n’a pas voulu collaborer avec les agents.

Ni les propriétaires ni le commis impliqué dans l’altercation n’ont souhaité commenter l’événement.

— avec la collaboration d’Andrea Valeria