/news/currentevents

Construction

Des propriétaires disent avoir été victimes d'une arnaque

Valérie Fortin | TVA Nouvelles

Des propriétaires de résidences du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont convaincus d'avoir été victimes d'une arnaque de la part d’une entreprise de décontamination de l'extérieur de la région.

La compagnie qui se présente sous le nom de Décontamination Optimum utiliserait un stratagème plutôt particulier afin de convaincre les gens de signer rapidement un contrat.

La première approche s'effectuerait d'abord par téléphone. Au bout du fil, le représentant poserait une série de questions pour en venir à offrir une inspection résidentielle tout à fait gratuite.

«Il nous demande si notre maison à plus de 25 ans. Il essaie aussi de savoir si on connaît des gens dans la construction et aussi savoir si on a les moyens de payer», a raconté Rachelle Bouchard, une citoyenne de Roberval, convaincue d'avoir été flouée.

La compagnie agirait très rapidement. À peine une trentaine de minutes après avoir raccroché le téléphone, des employés sonnent à la porte de sa demeure.

Un des travailleurs serait monté dans l'entretoit. Il serait redescendu quelques minutes plus tard, en état de panique, en montrant des photos sur un cellulaire.

«On voyait des photos avec du bois contaminé, des champignons... » a affirmé Mme Bouchard.

Plus tard, Mme Bouchard et son conjoint se sont rendu compte que les photos en question ne provenaient pas de chez eux.

La compagnie tenterait ainsi de faire croire aux propriétaires que leur résidence est contaminée et que des travaux urgents doivent être exécutés, sans quoi il y aurait des risques pour la santé.

«Tout se passe très rapidement. Ils nous font signer un contrat. Ils sont très insistants.»

Dix minutes après avoir signé le contrat de 4500 $, deux autres hommes seraient arrivés dans la résidence. Un d'eux serait allé dans l'entretoit pour effectuer des travaux.

«Il avait placé un espèce de plastique pour boucher l'accès à l'entretoit. Il disait que c’était dangereux. J'imagine qu'il ne voulait pas qu'on aille voir ce qu'il faisait», a expliqué Mme Bouchard.

Son conjoint, Régis Couture, s'est aussi aperçu que le montant avait été rapidement prélevé sur sa carte de crédit. «Cinq minutes après la première visite, le montant était pris sur la carte», a-t-il dit.

Le lendemain, le couple a fait appel à une connaissance pour qu'il aille voir ce qui s'était passé dans leur entretoit, et selon lui, il n'y avait rien de particulier. Aucune trace de moisissure et encore pire, aucun travail ne semblait avoir effectué.

Mme Bouchard et M. Couture sont convaincus d’avoir été floués. Et ils ne seraient pas les seuls au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et ailleurs au Québec, selon l'Office de la protection du consommateur (OPC).

«Quand on vous dit qu'il y a une possibilité de danger pour la santé, qu'il y a une contamination, que c'est urgent de faire des travaux. On exploite la vulnérabilité des personnes», a indiqué Charles Tanguay, porte-parole à l’Office.

Au cours des deux dernières années, l’OPC a reçu 31 plaintes, dont 22 pour pratique douteuse ou déloyale, contre deux entreprises à numéros qui font affaire sous le nom de Décontamination Optimum.

Plusieurs plaintes récentes proviendraient du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Il est très important que les gens ne signent pas sur le champ le contrat et demande un délai de réflexion, et une deuxième et troisième opinion. Il n'y a personne qui vous oblige à signer, ne signez pas», a ajouté M. Tanguay.

L’Office de la protection du consommateur rappelle qu’en matière de vente itinérante, un consommateur dispose de 10 jours pour annuler un contrat, et ce, même si les travaux sont déjà effectués. L’organisme incite toute personne qui se serait également sentie flouée à porter plainte.

Décontamination Optimum explique dans un courriel envoyé à TVA Nouvelles, en fin de journée, que 31 signalements ont été déposés. Pour elle, ce ne sont pas des plaintes, mais plutôt des demandes de renseignements. Décontamination Optimum considère qu'elle a aussi réglé le dossier de M. Couture en lui remboursant sa carte de crédit après que ce dernier ait envoyé une mise en demeure à l'entreprise.

Décontamination Optimum est convaincue d'avoir conclu une entente «généreuse» avec le couple, puisque les travaux ont été réalisés gratuitement.