/news/culture

Humour

Moins de galas Juste pour rire en 2018

Raphaël Gendron-Martin | Agence QMI

SPO-FESTIVAL GRAND PRIX SUR CRESCENT

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Pour sa 36e édition, Juste pour rire devrait présenter moins de galas que l’été dernier. Selon l’organisation, c’est le seul changement qui pourrait affecter la programmation de l’an prochain.

Rejoint par «Le Journal de Montréal», Pierre-Marc Johnson, membre du conseil d’administration de Juste pour rire, affirme que les festivaliers qui se rendront au festival l’été prochain auront droit sensiblement au même événement que les dernières années.

«Il y aura encore des spectacles de grande envergure, des spectacles gratuits dans la rue, a-t-il dit. Bouffons Montréal sera de retour. Et Zoofest continue de faire partie du festival.»

Au sujet des populaires galas, M. Johnson indique qu’ils seront de retour l’an prochain, «mais, peut-être moins nombreux».

Période de flottement

L’annonce du nouveau Festival du rire, la semaine dernière, crée présentement «une période de flottement», selon M. Johnson. Déjà, près d’une cinquantaine d’humoristes québécois ont indiqué qu’ils se ralliaient au nouvel événement.

Un membre de l’organisation du Festival du rire a toutefois indiqué au «Journal» qu’aucun boycottage de Juste pour rire n’était demandé de la part des organisateurs. «Nous ne pouvons empêcher les jeunes humoristes qui crèvent de faim de participer aux deux festivals s’ils en ont besoin.»

Selon Pierre-Marc Johnson, il y a aussi présentement des humoristes qui attendent de voir qui achètera Juste pour rire avant de prendre une décision quant à leur participation au festival de l’an prochain.

Seul humoriste déjà annoncé pour la programmation 2018 de Juste pour rire, Jean-Marc Parent n’a pas confirmé sa présence, depuis les récents événements.

Dans la même catégorie