/regional/sherbrooke/estrie

Pour l'année 2016

Près de 2 M$ en temps supplémentaire pour les policiers de Sherbrooke

Isabelle Dorais | TVA Nouvelles 

Les contribuables auront payé presque deux millions de dollars en temps supplémentaire aux policiers de Sherbrooke en 2016, un fait qui préoccupe le directeur du service de police Danny McConnell.

Selon des documents obtenus par la loi d'accès à l'information, le temps supplémentaire a atteint 1,85 million de dollars en 2016, un bond important de 636 000 $ par rapport à il y a cinq ans.

«Le plafond de deux millions de dollars, je ne veux pas atteindre ça», a insisté le directeur McConnell, mais jamais au détriment de la sécurité de la population et de nos policiers.»

Les remplacements pour absence occupent la plus grosse part des sommes allouées aux temps supplémentaire. Les imprévus s'ajoutent toutefois. À titre d'exemple, le premier ministre Philippe Couillard était en visite à Sherbrooke pour 48 heures la semaine dernière. Le service de police n'en a été avisé que 24 heures à l'avance, mais a dû s'ajuster et augmenter son effectif de six policiers.

Faire autrement

Depuis le début de 2017, le directeur McConnell a amorcé une refonte dans les quarts de travail des policiers pour mieux couvrir le territoire à des moments stratégiques de la journée.

«On a vraiment mis des efforts pour réduire le temps supplémentaire parce que j'ai bien à cœur la façon dont on dépense l'argent des citoyens, mais aussi il faut que je maintienne le taux d'efficacité.»

À Sherbrooke, les policiers mettent moins de trois minutes à se rendre sur les lieux d'un appel d'urgence, une statistique que ne veut pas compromettre le service policier.

Le service de police compte 192 policiers permanents et 53 temporaires. Ils ont cumulé 30 616 heures travaillées en 2016.