/regional/quebec/quebec

CNESST rue Bourdages à Québec

558 000 $ investis dans un immeuble qui sera démoli

Pierre-Paul Biron | Agence QMI 

La CNESST doit investir plus d’un demi-million de dollars pour des travaux à son siège social de la rue Bourdages, à Québec, édifice qui sera démoli dans trois ans après le déménagement prévu des bureaux de l’organisme.

Après avoir englouti 20 millions $ dans la saga de la rénovation inachevée de l’édifice de la rue Bourdages au cours des dernières années, voilà que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit s’acquitter d’une nouvelle facture de 558 000 $. Et ce, même si l’organisme gouvernemental déménagera ses pénates dans le quartier D’Estimauville en 2021.

Des travaux visant à assurer l’étanchéité de l’édifice, construit en 1970, étaient devenus inévitables d’après l’administration de la CNESST.

«Le contrat vise la remise en état du parement extérieur pour assurer l’étanchéité de l’enveloppe. Il y a aussi une remise en état de la toiture, la réparation et la remise en service d’un escalier d’issue ainsi que la réparation, la préparation et l’installation d’un revêtement intermédiaire», explique la porte-parole Caroline Gingras à propos des différents travaux qui devraient être terminés en décembre.

Même si la situation peut soulever des questionnements en raison du déménagement à venir, la direction de la CNESST assure qu’elle ne pouvait pas passer outre les travaux en cours. «Quand la décision de construire le nouveau siège social à D’Estimauville a été prise, c’était prévu déjà qu’il y avait un minimum de travaux et d’entretien à faire pour demeurer fonctionnels jusqu’en 2021», souligne Mme Gingras.

Un enjeu de réglementation municipale a aussi eu un rôle à jouer dans la décision d’investir ce demi-million de dollars dans l’édifice de la rue Bourdages.

Des millions $ perdus

Ce n’est pas la première fois que l’édifice, propriété de la CNESST, fait jaser au cours des dernières années. Alors qu’un important chantier de rénovation de 130 millions $ avait été lancé en 2014, des fissures aux fondations avaient forcé l’arrêt des travaux.

La décision de laisser tomber le projet et de rebâtir à neuf dans un nouveau quartier avait été annoncée en novembre 2016, alors que 20 millions $ avaient déjà été engloutis dans le projet initial.

Après le départ de la CNESST en 2021, l’édifice de la rue Bourdages sera repris par la Ville de Québec qui envisage de le démolir malgré l’argent qui y aura été investi. Des immeubles à condos pourraient voir le jour sur le terrain situé en bordure de la rivière Saint-Charles.