/news/society

Campagne de sensibilisation

«12 jours d’action» pour éliminer la violence envers les femmes

Agence QMI

man beats his wife

Tiko - stock.adobe.com

De nombreuses actions de sensibilisation auront lieu un peu partout au Québec à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes et de la campagne annuelle «12 jours d’action».

«Une femme sur quatre est victime de violence conjugale, trois fois plus si elle est autochtone ou handicapée. Une femme sur trois est victime de violence sexuelle dans sa vie. En contexte conjugal, les femmes composent plus de 80 % des victimes. Seules 22 % des victimes de violence conjugale et 5 % des victimes d’agressions sexuelles portent plainte à la police», peut-on lire dans un communiqué de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, membre du collectif «12 jours d’action».

Au Québec, la campagne de sensibilisation des violences envers les femmes se déroule pendant 12 jours, soit du 25 novembre au 6 décembre, date de commémoration de la tuerie de 1989 où 14 jeunes femmes ont perdu la vie à l’école Polytechnique de Montréal.

Pour l’occasion, différents organismes pour femmes organiseront des événements afin de sensibiliser la population et «demander des engagements concrets de la part des gouvernements provincial et fédéral».

Cette année, ces 12 journées seront axées sur «les violences invisibles que notre société continue à générer et à perpétrer à l’égard des femmes».

«L’actualité nous démontre à quel point les femmes subissent des violences et des discriminations systémiques dans leur vie: violences sexuelles, sous-financement des maisons d’hébergement, coupes de services publics, absence de services pour de nombreuses femmes en situation de handicap, refus de services pour de nombreuses femmes trans, arrestations et absence de services pour les femmes sans statuts, violences coloniales et sexistes à l’égard des femmes autochtones, loi spéciale excluant les femmes portant un voile facial des services publics, féminisation de la pauvreté suite aux politiques d’austérité», peut-on lire sur le site du collectif.

Dans la même catégorie