/news/politics

Pense la CAQ

Une hausse des naissances aiderait à préserver l’identité québécoise

Patrick Bellerose | Agence QMI

La protection de l’identité québécoise et la croissance économique passent par une hausse des naissances au Québec, selon la CAQ.

«La CAQ, mesdames et messieurs, est la seule formation à offrir à la fois la croissance économique et la préservation de notre identité. Avec la CAQ, nous n’avons pas à choisir entre l’un ou l’autre. Et, pour réussir, la famille doit être au cœur de notre programme», a lancé le président de la formation, Stéphane Le Bouyonnec, à l’ouverture de son Conseil général à Sherbrooke samedi matin.

Une politique nataliste permettra notamment de «maintenir notre poids démographique au sein du Canada et en Amérique du Nord», estime le président de la CAQ. «Il est urgent de travailler collectivement à nous rapprocher du taux de natalité qui constitue le taux du seuil de remplacement de notre population», a-t-il dit.

Natalité et immigration

Quelques minutes plus tôt, François Legault, soulignait lui aussi que la croissance démographique peut être une alternative à l’immigration. La CAQ propose de réduire de 50 000 à 40 000 le nombre d’immigrants accueillis au Québec chaque année, afin de mieux intégrer ceux qui sont acceptés.

«Y’a d’autres façons de régler le problème démographique, souligne toutefois le chef caquiste. Est-ce qu’on peut trouver des façons pour avoir plus d’enfants ? Pour aider davantage les parents ? On va en parler en fin de semaine.»

En effet, plusieurs propositions adoptées samedi visent à encourager la natalité. Par exemple, les militants ont voté en faveur d’échelonner le congé parental sur 18 mois et d’octroyer aux parents adoptants les mêmes congés parentaux que ceux accordés aux parents biologiques.

De la même façon, les militants caquistes souhaitent que les CPE offrent des horaires plus flexibles et une révision de la Loi sur les normes du travail afin de favoriser la conciliation travail-étude-famille.

1 million d’électeurs

Par ailleurs, la CAQ a profité de son Conseil général pour dévoiler aux militants - et aux journalistes - sa plateforme électorale numérique acquise au coût d’un million de dollars : la Coaliste.

La directrice générale, et organisatrice en chef de la CAQ, Brigitte Legault, a invité les militants à utiliser l’outil dès maintenant afin d’identifier 1 million d’électeurs potentiels avant les élections de l’automne 2018.

La Coaliste, souligne Brigitte Legault, servira à «cerner le caquiste le plus payant en ville».

Dans la même catégorie