/news/society

Nouvelle vie pour l'Hôpital Notre-Dame

Dernier déménagement vers le CHUM complété

Michel Bellemare | Agence QMI

 - Agence QMI

Cent dix patients hospitalisés à l’Hôpital Notre-Dame ont été transférés comme prévu dimanche matin dans les nouvelles installations du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), complétant ainsi le déménagement du méga-hôpital et permettant à l’Hôpital Notre-Dame de s’atteler à sa nouvelle vocation.

L’opération de transfert des patients a commencé à 7 h et s’est terminée à 11 h 20 «en toute sécurité», a mentionné le service des relations publiques du CHUM en mi-journée, dimanche. Le transfert sur les deux kilomètres séparant les deux hôpitaux a été mené sous la supervision du personnel soignant avec la collaboration de l’entreprise ontarienne Health Care Relocations, Urgences-santé, Medicar, la Ville de Montréal et son service de police (SPVM), a précisé le CHUM.

 

«Pour chacun des transferts de patients, en tout temps, la priorité était d’assurer la qualité des soins et la sécurité des patients, a affirmé le Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM et du CHU Sainte-Justine. Grâce au travail sans relâche et au savoir-faire de tous ceux et celles qui y ont participé, nous pouvons dire « mission accomplie.»

Sur les 110 patients transférés dimanche matin, 67 l’ont été par ambulance (d’Urgences-santé) et 43 par véhicule de transport médical (de Medicar).

Plus de 300 personnes, médecins, employés, bénévoles et partenaires ont participé à l’opération. Le CHUM a indiqué qu’en moyenne, un patient a été transféré aux trois minutes et que la durée moyenne du transfert de lit à lit a été d’une vingtaine de minutes.

Le CHUM a précisé que «la clientèle était principalement constituée de patients traités dans les secteurs suivants: gynéco-oncologie, hémato-oncologie, neurologie générale, neurovasculaire, neurochirurgie, transplantation pulmonaire et rénale, soins intensifs, réimplantation, chirurgie thoracique, psychiatrie, ORL, plastie, soins intensifs».

L’Hôpital Notre-Dame était le dernier des trois hôpitaux du CHUM à déménager vers le nouveau méga-hôpital. Les patients de l’Hôpital Saint-Luc ont été transférés le 8 octobre et ceux de l’Hôtel-Dieu, le 5 novembre. Au total, le nouveau CHUM a accueilli 273 patients provenant de ses hôpitaux fondateurs.

Ainsi, «[...] le CHUM a maintenant complété sa transformation, a souligné le Dr Brunet. L’union des talents et expertises de pointe dans un environnement ultramoderne nous permettra de repousser, comme jamais auparavant, les limites des soins, de la recherche et de l’enseignement pour améliorer les vies de nos patients ainsi que la santé de la population».ENCADRÉ

À l’issue de ce déménagement, l’Hôpital Notre-Dame ne ferme pas ses portes. À compter de ce lundi, le CHUM le cédera au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal qui en fera un hôpital de soins généraux et spécialisés.

Les activités y reprendront graduellement, a précisé le CHUM. Trente-neuf patients n'ont pas fait partie du transfert, dimanche, et y sont toujours hospitalisés. Quant à l’urgence, elle recommencera à recevoir des ambulances mercredi.

Dimanche après-midi, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a confirmé que l’Hôpital Notre-Dame continuera à offrir des services à la population.

«Ce sera un hôpital communautaire de 250 lits, a précisé le ministre. Un hôpital communautaire qui offrira aussi des services de médecine spécialisée, mais de niveau communautaire. Qu'on pense par exemple à l'itinérance, aux soins de proximités, à la première ligne, à la toxicomanie et au maintien à domicile.»

Le ministre a expliqué que l’équipe du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal «travaillera en étroite collaboration avec les organismes présents dans la communauté, de même qu’avec les cliniques médicales et les pharmacies», afin de «maintenir les services de l’Hôpital Notre-Dame pour la population de son territoire». «Elle travaillera en étroite collaboration avec les organismes présents dans la communauté, de même qu’avec les cliniques médicales et les pharmacies. Elle pourra ainsi optimiser la qualité des services, de même que leur accessibilité, notamment afin de mieux rejoindre la clientèle diversifiée et souvent vulnérable de ce secteur de la ville.»

Le nouvel Hôpital Notre-Dame comptera 1200 employés.

L’Hôpital Notre-Dame a été fondée en 1880, mais s’est installé à ses débuts sur la rue Notre-Dame, dans les anciens locaux de l’hôtel Donegana. C’est plus de 20 ans plus tard, en 1901, que le terrain de son emplacement actuel est acheté. Pour différentes raisons, notamment financières, sa construction s’étendra sur près de 20 ans avant d’être complétée en 1924. Différents pavillons s’ajouteront par la suite au fil des ans. En 1996, l’hôpital s’était affilié au CHUM.

- Avec Cassandre Forcier-Martin

Dans la même catégorie