/news/politics

Université du Québec à Rimouski

15 millions $ pour étudier le fleuve Saint-Laurent

Dominique Lelièvre | Agence QMI 

DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Les chercheurs du Québec pourront compter sur une enveloppe de 15 millions $ sur cinq ans pour poursuivre la recherche et l’innovation liées au fleuve Saint-Laurent.

Le gouvernement du Québec a officialisé mercredi la somme qui était déjà inscrite au budget dévoilé en mars dernier. L’annonce marque le lancement du projet «Odyssée Saint-Laurent» chapeauté par l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) qui vise à acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine maritime.

La ministre de l’Économie, Dominique Anglade, a qualifié «d’emballant» ce programme qui permettra de réunir plusieurs disciplines. «On va pouvoir étudier, par exemple, l’érosion des berges, mais également les impacts sociaux que cela représente pour la population», a-t-elle illustré.

Outre la problématique de l’érosion des berges, qui préoccupe particulièrement les résidents de la péninsule gaspésienne, le développement des biotechnologies maritimes, les ports et navires du futur, le transport maritime d’hydrocarbure ou le transport hivernal pourraient également intéresser les chercheurs.

«Ce sont des enjeux qu’on a dans le fleuve et qu’on a pas ailleurs, et ce fleuve, il part de l’extrême ouest jusqu’à l’est de l’estuaire. C’est tout ce continuum qui sera l’objet des études du programme», s’est réjoui François Deschênes, vice-recteur à la formation et à la recherche à l’UQAR.

Le programme s’inscrit dans la Stratégie maritime du Québec, qui a permis de financer quelque 214 projets depuis deux ans, a souligné le ministre responsable des Affaires maritimes, Jean D’Amour, lors de l’annonce.

Dans la même catégorie